Alors qu’il occupait la deuxième position et se rapprochait rapidement du leader Broc Parkes, Randy est tombé sans gravité dans le virage du Raccordement, d’où il a pu repartir moteur en marche pour rejoindre le stand SRC Kawasaki.

A l’issue de la deuxième heure, la Yamaha du YART, alors pilotée par le Japonais Kohta Nozane, devançait de 8.7 la SRC Kawasaki avec Fabien Foret, de 47.3 la Yamaha GTM94 avec Mike di Meglio et de 54.7 la Suzuki du SERT avec Vincent Philippe. La Yamaha Viltaïs occupait une excellente cinquième position avec Florian Alt, nettement première du classement Superstock devant Dylan Buysson pour le Tati Team Beaujolais Racing et Alexis Masbou pour Moto Ain.

Broc Parkes et le YART occupaient la première position, 9.9 devant Randy de Puniet et la SRC Kawasaki à la fin de la troisième heure, devant David Checa et le GMT94 à 41.3, puis Etienne Masson et le SERT à 53.8. La Yamaha Viltaïs, cinquième, menait toujours en Superstock avec Moto Ain deuxième de cette catégorie, avec le Tati Team Beaujolais Racing troisième et le Junior Team LMS Suzuki quatrième. Erwan Nigon, alors dans le top 10 avec Kawasaki du team Trick Star chutait sans gravité et essayait de revenir au stand

Du côté des pneumatiques, Bridgestone occupait la tête avec le YART devant Pirelli avec SRC Kawasaki, pendant que Dunlop complétait le Top 4 avec le GMT94 et le SERT. Michelin occupait la première position en Superstock avec Viltaïs.

Randy de Puniet réduisait son retard sur Broc Parkes de 10 secondes à 2.4, mais il chutait dans le virage du Raccordement sans gravité. Il ramenait sa ZX-10R à son stand. La Yamaha GMT94 et la Suzuki du SERT profitaient de son immobilisation pour le doubler.

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :