Après un hommage au regretté Anthony Delhalle, 59 équipages s’élançaient à 15 heures pour la quarantième édition des 24H du Mans motos, deuxième épreuve du Championnat du Monde d’endurance 2017-2018. Freddy Foray faisait à peine quelques mètres avec la Honda officielle avant de tomber en panne et de rentrer aux stands. Vincent Philippe (SERT) bouclait le premier tour en tête devant Broc Parkes (YART), Gregg Black (FCC TSR Honda), Kenny Foray (BMW), Randy de Puniet (SRC Kawasaki) et Axel Maurin (Yamaha Viltaïs), leader en Superstock.

Broc Parkes prenait le commandement devant Vincent Philippe, tandis que Randy de Puniet (dont c’étaient les premières 24H du Mans) revenait à 3 secondes en troisième position. Kenny Foray était solitaire quatrième à 4 secondes, tandis qu’à 7 secondes une belle lutte opposait Gregg Black, Axel Maurin, et David Checa (Yamaha GMT94), suivis de Michael Savary (Bolliger), Erwan Nigon (Trick Star) et Greg Leblanc (Motor Events).

Vincent Philippe (avec la GSX-R 2016, et non la nouvelle 2017) se faisait ravir la deuxième place par Randy de Puniet au début du septième tour, 3 secondes derrières Broc Parkes. Hardt chutait en sortie du virage du Garage Vert, sa moto restait à terre sur la trajectoire et les Safety Cars entraient logiquement en piste, ce qui provoquait deux regroupements.

Quand les machines s’élançaient de nouveau, Kenny Foray prenait le commandement sur la BMW, devant Randy de Puniet, Broc Parkes et Gregg Black. Randy s’emparait de la première place au tour suivant. Il creusait un écart d’une seconde devant Parkes et Foray, tandis qu’à deux secondes Vincent Philippe emmenait Gregg Black, David Checa et Axel Maurin, solide leader en Superstock, le deuxième de cette catégorie, Julien Pilot (Chrono Sport), pointant en douzième position à 12 secondes.

Wayne Tessels chutait sans gravité avec la Kawasaki du Team 33 Louit Moto, l’une des favorites en Superstock, et s’arrêtait brièvement à son stand. Il repartait 54e. A la fin de la première demi-heure, de Puniet menait avec une avance de 1.5 sur Parkes, 4.3 sur Foray, 7.1 sur Checa, 8.2 sur Black, 9.3 sur Philippe et 11.7 sur Maurin.

De Puniet Parkes, séparés de 2.6, creusaient un écart de 10.4 sur Foray, et 11.7 sur Checa, Black et Philippe. La hiérarchie du début de course commençait à se dessiner. En Superstock, Maurin septième à 20 secondes, précédait Pilot neuvième à 25.1 et Clere onzième à 36.4.

10 minutes avant la fin de la première heure, Broc Parkes réalisait son meilleur temps en 1’36.9 et se rapprochait à 1.3 de Randy de Puniet, auteur du chrono le plus rapide depuis le départ en 1’36.439. Kenny Foray avec la BMW était troisième à 18.2, devant Black à 20.6 et Philippe à 29.9 alors que David Checa s’arrêtait au stand du GMT pour ravitailler. Vincent Philippe lui emboîtait le pas, puis de Puniet et Parkes, laissant le leadership à la BMW de Kenny Foray. Celui-ci s’arrêtait à son tour et Marvin Fritz (YART) passait en tête au tour suivant devant Mathieu Ginès (SR Kawasaki) et Niccolo Canepa (GMT94).

Classement à la fin de la première heure :

1

2

3

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :