Comme à chaque Grand Prix depuis le début de la saison, Hervé Poncharal a la gentillesse de nous partager sa vision du dernier Grand Prix.

Après nous avoir déclaré sa totale confiance envers ses moteurs Yamaha, et nous avoir partagé son émotion au Mugello, il nous confie ici son admiration quant à la course réalisée par Johann Zarco.

Hervé, Johann Zarco a fait une superbe course en Italie, non?

Hervé Poncharal: “Oh p….! ”

Enfin, les deux ont fait une belle course; Baldassarri aussi…

“Oui mais Baldassarri n’est nulle part au championnat. Il est jeune et il est chez lui en Italie, donc il peut prendre tous les risques. Mais Zarco avait une opportunité. Lowes était un peu en retrait, Rins aussi; il aurait pu assurer, mais malgré tout, il l’a gagné à la bagarre. C’était très très beau. Un peu comme Lorenzo et Marquez. Marquez a dit en conférence de presse qu’il ne pensait plus au championnat, et Lorenzo, quand il était deuxième, aurait pu se dire “malgré tout, je fais une bonne affaire”.

Non, Johann a fait une course de grand champion alliant l’intelligence et l’agressivité. Une course comme on aime voir quand les pilotes se donnent à fond, et c’est ce qui manque parfois chez certains. Il a vraiment fait une très très belle course. Très très belle. On a retrouvé le Johann qu’on avait vu l’année dernière, que ce soit à Barcelone ou lors de certaines autres courses où il avait été très impressionnant. Magnifique.”

Tous les articles sur : Johann Zarco, Lorenzo Baldassarri