La troisième heure débute avec la grosse chute de la Suzuki #1 du SERT; machine gravement touchée, une bonne séance de mécanique s’engage…

sert

Pendant ce temps, la Yamaha #21 de Pol Espargaro caracole en tête, 35 secondes devant la Honda #634 de Nicky Hayden, une minute devant la Suzuki #12 de Noriyuki Haga, et 1’14 devant la Kawasaki #87 de Leon Haslam.

Et ce sont les seules motos dans le même tour!

La Yamaha du YART roule en 7ème position alors que la Kawasaki du SRC, à ce moment pilotée par Jérémy Guarnoni, apparaît à la 9ème position.

La Suzuki du SERT repart 46ème après une intervention de 10 minutes suite à la chute assez importante de Vincent Philippe consécutive à un dépassement hasardeux.

Après les deux premières heures de course, on notera la présence de 6 motos équipées en Bridgestone en tête; on sait que les pneumatiques japonais sont presque toujours une des clefs de la victoire à domicile …

Leon Haslam, double vainqueur à Suzuka, impose un rythme très élevé à sa Kawasaki du team Green et remonte notablement sur la Suzuki Yoshimura avant de la passer après 2 heures 44 de course.

haslam

Deux minutes plus tard, coup de théâtre chez Honda puisque Nicky Hayden est arrêté sur le circuit, apparemment sur problème technique et non sur chute.

hayden

La moto est montée sur la dépanneuse et la Kawasaki de Leon Haslam s’empare de la seconde place, à 1’24 derrière ce qui semble être l’inaccessible Yamaha #21 de Pol Espargaro.

On suspecte des problèmes électroniques et, sauf incident, et il y en a souvent en Endurance, la course semble donc jouée et il faut donc se reporter sur la course dans la course que constitue l’affrontement des motos permanentes pour trouver un peu de suspens.

honda

hayden2

Là aussi, la Yamaha du YART #7 domine en 5e position, devant la Kawasaki SRC #11, 8e à une minute derrière, la Honda HERT #111 une  petite dizaine de secondes plus loin et la Suzuki #2 du team R2CL un tour plus loin.

Espérant quelques points (les 20 premiers en marquent), la Suzuki #50 et la Yamaha #94 s’affrontent pour la 18e place, à 4 tours de la tête de course.

h3

La 4ème heure voit se produire de nombreuses chutes parmi ce que l’on nomme habituellement les seconds couteaux. Cette mixité entre quelques pilotes de pointe et ceux que l’on pourrait presque appeler des gentlemen drivers  est une des caractéristiques des 8 heures de Suzuka.

chutes

A l’approche de la mi-course, la Yamaha #7 se positionne 4e à 1 tour, la Honda #111 en bataille avec la Kawasaki #11 pour la 8e place à 3 tours, alors que la GMT94, remontée à la 14e position, se voit de nouveau contrainte à rentrer dans son box. Elle repartira 19e.

En tête, Nakasuga inscrit le tour le plus rapide en course en 2’08.411 (nouveau record), soit au moins 2 secondes plus vite que toute la concurrence.

h4

Tous les articles sur : Nicky Hayden, Pol Espargaro