La 39ème édition des 8 Heures de Suzuka vient de s’achever. Comme l’an dernier, c’est la nouvelle Yamaha R1 qui a fait la loi. La firme aux trois diapasons n’avait pas gagné ce prestigieux rendez-vous national pour les constructeurs Japonais depuis 1996. La voilà à présent à la tête d’un doublé. Et pourquoi pas un triplé en 2017 avec un certain Valentino Rossi ?

C’est du moins l’espérance que Yamaha a formulé à l’arrivée de cette classique remportée à 27 reprises en 38 rendez-vous par Honda. Le constructeur d’Iwata espère remettre ça en 2017 avec le Doctor. Il faut dire que Pol Espargaró, à présent double vainqueur de l’épreuve, sera parti chez KTM, la même firme KTM qui avait privé la R1 de Bradley Smith, sur la plus haute marche du podium l’an passé et remplacé cette fois par Alex Lowes.

La nouvelle R1 est une machine gagnante et elle est connue de Valentino Rossi qui l’a déjà testée. Par ailleurs, l’équipier de Jorge Lorenzo a déjà gagné à Suzuka. C’était en 2001 avec une Honda. Remettre ça seize ans après avec une Yamaha sur le propre circuit du premier constructeur mondial ne manquera pas de sel. Vale a signé pour Yamaha jusqu’en 2018. Son objectif est de se battre pour le titre mondial en MotoGP.

Acceptera-t-il le défi de Suzuka ? Yamaha, en tout cas, lui a lancé l’invitation.

Tous les articles sur : Valentino Rossi