Si une équipe peut prédire la dégradation des pneus, ainsi que déterminer où et comment la performance diminue pour planifier la stratégie de course, cela signifie sans aucun doute que les véhicules de cette équipe ont un avantage net. C’est peut-être le cas pour Ducati qui a développé un partenariat avec l’entreprise d’informatique napolitaine MegaRide, prestataire de services en F1 et dont nous avons déjà parlé (voir ici).

MegaRide dispose d’un accord exclusif jusqu’à la fin de la saison 2018 de MotoGP avec l’équipe Ducati. Le partenariat porte sur la fourniture de logiciels développés par MegaRide afin de prédire et simuler le comportement des pneus nécessaires pour évaluer l’adhérence et la dégradation, ce qui permet à l’équipe de définir la configuration et la stratégie de course.

« Les stratégies de gestion des pneus pour la course sont un facteur clé pour obtenir les résultats en MotoGP. La collaboration avec MegaRide vise à renforcer le développement de ces stratégies », a déclaré Nicolò Mancinelli, « Vehicle Dynamics Engineer » chez Ducati Corse.

Commençons par laisser Flavio Farroni, PDG et cofondateur de l’entreprise, nous présenter MegaRide : « Nos interactions avec Ducati et plusieurs de nos partenaires techniques et clients actuels proviennent de partenariats scientifiques de notre département académique. MegaRide est une société universitaire qui émerge en tant que spin-off soutenue par l’incubateur de démarrage “NewSteel” et a été développée dans le but d’offrir une valeur marchande aux produits de nos recherches menées par Vehicle Dynamics Group of the Industrial Engineering Department de l’Université Federico II de Naples. 

« Nos travaux de thèse et de recherche se sont longtemps concentrés sur le développement de méthodologies, des outils et des processus de caractérisation expérimentaux qui rendent compréhensible et simulent le comportement d’un élément complexe tel qu’un pneu. De nombreuses entreprises et équipes – dont certaines en Formule 1 – ont demandé des actions spécifiques pour améliorer leurs connaissances et leurs performances, et Ducati en fait partie. »

Concernant les besoins spécifiques de Ducati, « la principale exigence est la possibilité de reproduire la thermodynamique des pneus, leur comportement en termes d’adhérence et d’usure dans les environnements de simulation en temps réel et de fournir des outils relativement faciles à leurs concepteurs et ingénieurs pour analyser l’information sur les véhicules en mettant l’accent sur les effets physiques de sa performance ».

Quand on parle de prédire l’usure des pneus en temps réel, qu’est-ce que ça veut dire exactement ?

« L’aspect fondamental d’un modèle prédictif et physique est de s’adapter aux mutations continues de l’environnement et de ses conditions. Nous nous référons à une gestion optimale des pneus pendant une course, mais aussi à suivre la rugosité de l’asphalte et à estimer l’adhérence en temps réel, deux domaines où notre entreprise avance très rapidement. »

Photos © Ducati

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team