Les tragiques décès d’Angel Nieto et de Nicky Hayden sur la voie publique, le premier en quad et le deuxième en vélo, sont toujours examinés par les policiers et les juges espagnols et italiens. Pour le moment, rien n’est encore définitivement décidé dans aucun des deux cas.

C’est à Ibiza qu’Angel Nieto est décédé le 3 août en raison d’un œdème cérébral consécutif à un accident sur son quad. Il a été percuté par derrière par une voiture, puis éjecté de son quad en se frappant la tête sur la chaussée.

Tel que rapporté par AS, le juge instructeur n°2 d’Ibiza a classé l’affaire du décès d’Angel Nieto. La conductrice de la voiture a été acquittée parce qu’elle n’a commis aucun crime, a estimé la Cour supérieure de justice des Baléares. Le juge a estimé qu’elle n’avait fait qu’une légère faute. Il est rappelé que dans le rapport de la Garde civile, il était spécifié que l’ancien pilote n’avait pas de casque attaché. Un fait qui a été décisif alors pour sa mort. Le tribunal a donc rejeté la thèse de la famille Nieto, qui accusait la femme de la mort de son être cher.

Les membres de la famille Nieto soulignaient que la touriste n’avait pas remarqué que le quad d’Angel avait considérablement ralenti. Une distraction alors fatale, avec les conséquences tragiques qui se sont produites. Cependant, le juge a tenu compte du fait qu’il n’y avait pas de conduite imprudente et qu’il n’y avait pas de pertinence criminelle.

L’autopsie du médecin légiste avait établi que la lésion cérébrale traumatique avait été la cause de la mort et le défaut d’attache du casque décisif. Donc, le juge a conclu à la responsabilité d’Angel Nieto, et acquitté la conductrice. La famille de l’ex pilote peut faire appel.

En Italie, le procureur adjoint Paolo Gengarelli a demandé l’inculpation du conducteur (âgé de 30 ans) de la Peugeot qui a percuté Nicky Hayden le 17 mai dernier près de l’hippodrome de Misano.

Selon les reconstitutions des enquêteurs, l’automobiliste roulait à une vitesse d’environ 70 km/h sur la via Tavoleto, où le maximum autorisé est de 50. Le pilote américain, venant d’une route secondaire, ne s’est pas arrêté à un panneau « stop », étant ensuite percuté par la voiture.

En théorie, d’après la loi italienne, il devrait y avoir 70% des responsabilités pour Hayden, avec l’automobiliste qui aurait 30% des responsabilités. En outre, comme indiqué sur le site web de RiminiToday, l’expert du procureur a déclaré que si la voiture avait respecté la limite de vitesse, l’accident aurait été évité. La date de l’audience préliminaire reste à déterminer, pour savoir si le conducteur de Morciano devra être jugé.

Sources : RiminiToday, ilrestodelcarlino.it, huffingtonpost.it, corrieredellosport.it, as.com, elmundo.es, elpais.com, lavanguardia.com, mundodeportivo.com

Tous les articles sur les Pilotes : Nicky Hayden

Tous les articles sur les Teams :