C’est une victoire on ne peut plus symbolique qu’a remporté Romano Fenati à Austin. Un circuit qui marquait sa dernière victoire en Grand Prix, acquise il y a un an lors d’une saison qui allait se terminer en queue de poisson avec le team VR46. Puis il y a eu l’épreuve de la mise à l’écart, celle d’une mauvaise réputation acquise mais aussi celle d’un tremblement de terre qui a touché sa région et ses proches. Malgré tout ça, Fenati est resté debout et le voilà sorti de l’enfer. Il en est fier. A juste titre.

« J’ai montré que les Italiens ne se laissent jamais abattre » a commenté Fenny5 à l’arrivée d’un Grand Prix des Amériques remporté deux fois consécutivement. « J’ai commencé à pleurer sous mon casque à quatre tours de l’arrivée. C’est la première fois de ma carrière. C’est une nouvelle victoire, une nouvelle année, ma première de la saison ». Et depuis douze mois.

Et il s’en est passé des choses en un an : « après le tremblement de terre j’ai réalisé qu’il y avait des problèmes plus importants que les miens dans la vie. Ma vie a changé après ce qui s’est passé dans ma région et vous réalisez que vous devez vivre pleinement chaque jour ».

« Pour moi, cette victoire, c’est comme être revenu à la vie. Je n’éprouve aucun ressentiment sur ce qui s’est passé l’an dernier. J’en ai souffert beaucoup au début, mais après le tremblement de terre j’ai passé mon temps à aider ceux qui en avaient besoin. Et ça m’a rendu heureux. Je dédicace cette victoire à ma région ».

« Je n’ai jamais lâché, j’ai toujours continué à m’entraîner, mais je n’étais jamais prêt mentalement pour différentes raisons. Les difficultés m’ont beaucoup appris. Je comprends maintenant ce qui est important pour être à son maximum ».

Romani Fenati avait dû mettre un terme à sa saison 2016 en Autriche. A présent pilote Honda au sein du team Marinelli Rivacold Snipers, il est à la tête d’un total de 699 points accumulés dans sa carrière, soit le capital le plus important pour un pilote engagé en Moto3. A Austin, il a ramené la vingt-huitième victoire à Honda dans la catégorie. Quant à l’équipe, elle n’avait plus connu les honneurs du succès depuis le Qatar 2016 avec Antonelli.

Et maintenant ? Fenati pointe quatrième au championnat à treize longueurs du leader Joan Mir. Le 7 mai, ce sera Jerez : « cette piste a toujours été difficile pour moi. On y avait rencontré des soucis lors de l’intersaison. Les courses en Europe sont toujours compliquées. Le titre ? Chaque année je suis comme obligé d’en remporter un… Je ne prédis rien car tout peut arriver. Je vais juste continuer comme ça en travaillant encore et encore » termine l’Italien de 21 ans à propos duquel Valentino Rossi a déclaré à Austin : “Romano a été été très bon et je suis heureux qu’il retrouve la victoire“.

Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati

Tous les articles sur les Teams : Ongetta-Rivacold