Andrea Iannone est en train de passer ses vacances à Ibiza en vue de la reprise du MotoGP du 4 au 6 août à Brno en République Tchèque.

Le pilote Suzuki a mis les choses au point en répondant aux questions de Paolo Ianieri dans une interview publiée aujourd’hui dans la Gazetta dello Sport.

Extraits…

La première moitié de saison a été très en deçà de vos attentes…

« Cela m’a également surpris. Au Qatar, je suis tombé mais je luttais pour le podium. Mais les problèmes avaient commencé avant, lors des tests en Australie, puis à Losail. C’est un long parcours qui doit être affronté. »

Ces derniers temps, tirer sur Iannone semble à la mode. En Allemagne, Kevin Schwantz y n’est pas allé de main morte avec les critiques…

« Je le déplore. Personnellement, il ne m’a jamais parlé de certaines choses, j’aurais préféré qu’il me les dise en face. Mais cela ne me fait pas de mal, je vis personnellement ce qui se passe actuellement, et je sais que cela dépend de la situation. Autour de moi, il y a du vacarme et de la confusion parce que tous s’attendaient quelque chose de différent. »

Il y a aussi l’accusation que votre vie privée nuit à vos activités de pilotes…

« Cela ne me dérange pas. Je suis content de ce que je suis en train de faire, parce que je donne toujours le maximum. Si je termine dixième ou si je lutte pour la victoire, je me donne à 110%. Je suis en paix avec ma conscience. Je suis déjà passé par cette situation chez Ducati, et les résultats arriveront ici aussi, ce n’est qu’un problème de temps. Chaque défi a des avantages et des inconvénients, le risque existe toujours. Si tu as de la chance tout de suite, tout va bien, mais Valentino en 2011 et Jorge maintenant ont également peiné chez Ducati. »

Qu’avez-vous demandé de précis aux techniciens Suzuki?

“Surtout, lors du dernier meeting au Sachsenring, j’ai confirmé qu’en dépit de beaucoup de vacarme, je ne voulais pas partir, que je croyais dans l’usine et dans les gens qui y travaillent. Nous devons croire les uns dans les autres. »

Vous pensez aussi que Suzuki devrait aligner quatre motos?

“J’ai toujours poussé pour ceci, avec Davide (Brivio). Nous l’avons redit au président lors de la visite au Japon. Je pense que cela va arriver. »

Pour beaucoup, Ducati aurait dû garder Dovizioso-Iannone…

« Cela aurait été un choix plus économique. Mais Jorge va y arriver. »

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar