Si vous pensiez l’an passé qu’Aleix Espargaró avait été traité à la légère par Davide Brivio de chez Suzuki, alors le sort que Romano Albesiano d’Aprilia a réservé à Sam Lowes ne doit pas vous laisser insensible. Enfin, à ceci près que l’Espagnol pouvait se prévaloir de bons résultats dans le sillage de son équipier et phénomène Maverick Viñales. Or, le Britannique, qui a le même Aleix Espargaro comme compagnon d’écurie, est tout de même loin du compte. Sans compter un nouveau record du nombre de chutes.  Mais c’est sa première saison et il avait un contrat de deux ans…

Et puis, tout de même, Aprilia et Gresini savaient à qui ils avaient à faire puisque c’est le même Lowes qui roulait pour Gresini en Moto2, il y a seulement un an. Mais on ne sait ce qui a bien pu passer par la tête des parties en cause dans cette histoire qui se finit mal, alors qu’elle va durer jusqu’à la fin de cette saison… Ambiance ! « Je ne leur dois rien » déclare le double vainqueur en Moto2 mais aussi Champion du Monde de Supersport. « Ils ne m’ont jamais vraiment donné une opportunité. Et ils ont apparemment demandé à tous les pilotes s’ils voulaient de mon Aprilia. C’est comme si on avait demandé à tous vos copains s’ils voulaient sortir avec votre fiancée ».

Désagréable, en effet, mais il est des collègues qui ne profitent pas de la situation : « je suis reconnaissant à Aleix Espargaró de m’avoir vraiment soutenu. Il sait combien c’est dur en ce moment pour moi. Il m’a dit que la décision n’était pas juste ».  Et maintenant ? Car il va falloir tout de même terminer cette saison avant que Scott Redding ne prenne sa RS-GP : « je vais me concentrer sur moi-même et prendre toutes les opportunités possibles. Un retournement de situation peut se produire. Je veux faire des résultats décents pour rester en MotoGP. Car si vous sortez de cette catégorie reine, vous rencontrez ensuite les pires difficultés pour y revenir ».

Et sinon ? Ce sera le retour aux premières amours en Grand Prix : « si je n’ai pas de contrat en MotoGP alors ce sera le Moto2. J’y étais, il y a seulement un an. J’y reviendrai alors pour des victoires et le titre, ce serait génial. J’ai démontré la saison dernière que j’en étais capable. J’avais alors un team Gresini fantastique. Ils avaient une moto parfaite pour moi. Je pouvais faire ce que je voulais avec. Il n’y avait jamais de problème. Mais cette saison, tout est un problème ».

Les rumeurs venues de Styrie voudraient que l’Anglais s’installe au sein du team Forward Racing. A suivre… Au terme du Grand Prix d’Autriche, et après avoir abandonné à Brno une semaine auparavant, Sam Lowes a terminé sa course vingtième à 52.4 secondes du vainqueur et à 26 secondes de son équipier Aleix Espargaró, après 28 tours.