Marc Marquez, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Dani Pedrosa, Alex Rins et Brad Binder étaient les invités de la conférence de presse du Grand Prix d’Aragon.

Pour cet avant-dernier rendez-vous de la saison avant d’entamer la tournée outre-mer, tout le monde a à cœur de briller et d’assoir se place au Championnat. Marc Marquez espère s’imposer et s’assurer une avance confortable au classement devant Valentino Rossi et Jorge Lorenzo.

Marquez doit contenir les Yamaha

Si Marquez maintient une avance de 43 points au classement provisoire, il n’a plus gagné ou terminé second depuis quatre courses, “Nous avons lutté sur les dernières épreuves pour des raisons diverses et nous n’avons pas été en mesure d’être le plus rapide le dimanche,” explique-t-il. “Nous menons le Championnat et nous essaierons de gérer au mieux. Il faudra être méfiant des Yamaha, mais pour le moment je suis plutôt satisfait.”

À Misano, l’Espagnol a manqué le podium et a concédé quelques points à ses rivaux, “Vous avez toujours envie d’attaquer et être en haut du podium. A Misano, j’ai attaqué en début de course et j’étais en mesure d’être le plus rapide durant quelques tours, mais j’ai alors trop eu de problèmes avec le pneu avant.” Malgré cela, Marquez souligne la victoire de son coéquipier qui lui a sauvé la mise au classement du Championnat, “Aragon est un de mes circuits favoris et, normalement, mon rythme est y plutôt bon.”

Marquez et Pedrosa ont réalisé un test privé à Misano le mardi suivant le Grand Prix pour commencer le développement de la nouvelle RC213V version 2017 et tenter de corriger les problèmes dont les Honda souffrent depuis le début de la saison, “Nous avons réuni beaucoup d’informations que je ne peux pas encore partager, mais je suis ravi, car nous avons mis ce nouveau moteur en piste avant Valencia. L’année dernière, une des erreurs est que nous sommes arrivés à Valencia avec le nouveau moteur, et si nous avions besoin de modifier quelque chose, il n’y avait plus assez de temps.”

Dani Pedrosa ne donne pas plus de détails au sujet de cette nouvelle monture, “Nous avons comparé la moto actuelle avec la nouvelle en bouclant beaucoup de tours.”

Second au classement, Valentino Rossi s’avoue satisfait de l’entame de la deuxième moitié de la saison, “Je n’ai malheureusement pas gagné de course, mais j’ai marqué des points afin de combler les erreurs que j’avais faites auparavant,” déclare Rossi. “L’écart par rapport à Marquez reste conséquent et je n’ai rattrapé que peu de points.”

“Ce week-end risque d’être difficile,” ajoute le pilote italien par rapport au tracé qui correspond difficilement aux Yamaha. “Ce circuit n’est pas un des meilleurs pour moi. L’année dernière, on y a eu beaucoup de difficultés, mais la course a été assez bonne.”

Après une troisième place sur le podium à Misano, à l’inverse de son coéquipier, Jorge Lorenzo pense que ce tracé peut sourire à sa Yamaha, “Dani était très rapide à Misano et il me manquait un ou deux dixièmes pour accrocher la victoire. En Aragon, j’ai gagné deux fois et les Yamaha y sont compétitives. Ce circuit offre une longue ligne droite où la vitesse de pointe est importante. Il n’est pas favorable aux Yamaha, mais j’y ai quand même gagné ces deux dernières années.”

Pour Lorenzo, l’objectif est clair, “Je veux gagner des courses pour terminer second du Championnant, ce qui est toujours mieux que troisième.”

À Misano, nous avons assisté à la rédemption de Pedrosa après plusieurs Grands Prix difficiles, “C’est un excellent feeling, d’autant plus après des courses moyennes,” dit-il. “Cela nous donne confiance, mais nous devons rester concentrés. Tout s’est bien passé à Misano, excepté la qualification, comme souvent cette saison.”

Qui sera le 9e ?

Pedrosa est le 8e vainqueur différent de la saison après sa victoire à Misano, “Personne ne s’attendait à 8 vainqueurs différents cette année,” répond Rossi. “D’autant plus après ces dernières saisons où seuls quelques pilotes étaient en mesure de gagner. 8 vainqueurs en 8 courses rendent le championnat intéressant. L’équilibre est plus important entre les pilotes et motos, et quand les conditions changent, certains se révèlent.”

Nicky Hayden remplacera Jack Miller, convalescent, dans l’équipe Marc VDS. Hayden peut-il être une menace tout comme Miller l’a été à Assen, “Je suis content de revoir Nicky. Il a toujours été bon avec les Michelin,” explique Rossi. “Mais je me souviens aussi de Valencia en 2006, quand il a été Champion du Monde [face à moi] et Troy Bayliss [wildcard] a gagné.”

Mais alors qui pourrait être le 9e de la saison, la réponse est unanime et tous sont d’accord sur ce point : Andrea Dovizioso.

Un sacre ce week-end ?

En Moto2, Alex Rins ne compte plus que trois points de retard sur Johann Zarco, “La fin de la saison risque d’être intéressante,” explique Rins qui se sent en pleine forme. “Ma clavicule ne me pose plus de problèmes et je suis remis à 100% (bien que malade). J’ai repris beaucoup de points à Zarco, même à Silverstone. Cet écart de trois points est infime et il faut rester concentré.”

En Moto3, Brad Binder est déjà sur le point de jouer sa première balle de match, “J’ai demandé à mes amis de rester chez eux,” déclare le Sud-Africain dont le dernier Champion du Monde remonte à Jon Ekerold en 1981 (350cc). “Je n’ai jamais eu l’occasion de le rencontrer, mais j’aurai beaucoup aimé. Je ne m’attendais pas à me retrouver dans une telle situation et je ne suis pas stressé.”

2017, encore et toujours

Le Grand Prix est traditionnellement le lieu idéal pour les dernières annonces avant la tournée outre-mer. En Moto2, l’équipe IntactGP a officialisé son partenariat avec Suter la saison prochaine. Le manufacturier Suisse engagera deux Suter MMX-2. D’autres commandes sont à prévoir probablement pour l’équipe CarXpert.

Toujours en Moto2, l’équipe Leopard Racing, gérée par Stefan Kiefer, devrait continuer avec Danny Kent. Simone Corsi est prioritaire sur la liste de l’équipe pour devenir son coéquipier.

En Moto3, l’équipe Leopard Racing a officialisé son retour pour Honda en 2017 avec Joan Mir et Livio Loi qui quittera l’équipe RW Racing à la fin de la saison. Cette place pourrait revenir à Tatsuki Suzuki, toujours à la recherche d’un guidon Honda. Cette annonce dévoile officiellement le départ de Fabio Quartararo qui rejoindra l’équipe Pons en Moto2.

Parmi les autres transferts, Maria Herrera est au centre des attentions puisqu’il semble qu’elle intéresse fortement Mahindra qui souhaite s’offrir ses services pour 2017. Pour rappel, l’équipe Aspar cherche un nouveau pilote depuis l’annonce du départ de Jorge Martin pour Gresini et le CIP cherche un second pilote aux côtés de Marco Bezzecchi.