Avec 106 points d’avance au championnat, sa situation pourrait paraître confortable et son esprit serein; pourtant, c’est bien de pression dont parle Brad Binder dans son communiqué…

Ayant connu une première séance un peu difficile à cause d’un pneu arrière engendrant des vibrations, le pilote sud-africain s’est totalement rattrapé en FP2 en y réalisant le meilleur temps.

Brad Binder, 1er: “Je ne ressentais pas de pression en arrivant ici en Aragon, mais ayant vu tout ce qui se disait dans les médias et tout ce qui entourait le fait d’être champion, j’ai peut-être commencé à y penser un peu trop. Ce matin ne s’est pas bien passé pour moi. Je suis sorti en ayant l’intention d’obtenir un bon feeling sur la moto, mais nous avons utilisé un pneu arrière qui procurait beaucoup de vibrations.

Les choses se sont bien passées lors de la seconde séance. La FP2 s’est déroulée avec une température de piste assez basse, et normalement, nous peinons un petit peu quand il ne fait pas chaud. Cela aurait été mieux pour moi qu’il fasse un peu plus chaud. J’espère continuer demain de la même façon, ou mieux.”

Tous les articles sur : Brad Binder