C’est sa croix dans une saison qui compté déjà huit vainqueurs différents. Pilote officiel d’une usine Ducati qui a retrouvé la victoire cette année en Autriche avec Iannone, Andrea Dovizioso est attendu sur la plus haute marche du podium d’ici l’épilogue de Valence. Mais il prévient : ce ne sera sans doute pas pour Aragon.

La question lui est de plus en plus souvent posée : qu’attend-il pour s’inscrire comme le neuvième à concrétiser cette année ? « Merci pour la pression ! » répond l’Italien. « Tout le monde ne me parle que de ça ! » Le voilà quatrième sur la grille de départ du Grand Prix d’Aragon. De quoi envisager une concrétisation ? Il tempère immédiatement : « il nous faut garder les pieds sur terre. Sur une piste sèche demain, nous n’avons aucune chance de nous battre pour la victoire ».

Il développe : « bon, c’est vrai qu’on ne sait jamais et qu’il faut toujours être positif et on fera de notre mieux, mais le rythme affiché par Márquez le met dans un autre monde ». Le voilà avec un déficit de sept dixième sur la grille sur une Honda aux ailerons minimalistes alors que sa Desmosedici en a été pourvue de nouveau encore plus torturée que les précédents. Des accessoires que Randy de Puniet affirme donner pourtant un gain de quatre dixièmes sur un tout du tracé de Valence, selon les analyses vue chez KTM.

Alors. Alors, on travaille et il faudra attendre la fin de course pour faire les comptes. Car en pneus usés, Dovi est confiant : « on a bien travaillé sur la moto aujourd’hui et mes sensations ont progressé. On a été bien dans la FP4 avec les gommes usées utilisées le matin même. C’est là que j’ai fait mon meilleur tour et c’est significatif. Je pense donc qu’on a un bon niveau. Pas comme les Honda encore, mais il y a un groupe serré ensuite où tout peut arriver ».

Sur ce, il donne les clés de la course de demain : « la chute en performance du pneu arrière est important pour tout le monde. La course va nous montrer la vraie réalité des choses. Je pars quatrième et c’est important ici de partir des deux premières lignes. J’aurais pu être en première ligne, mais j’ai dû freiner dans mon tour rapide en étant vraiment près d’Espargaró. Mais ça va, je suis satisfait ». On rappellera que Iannone est forfait et qu’il est remplacé par Pirro qui s’élancera dix-septième après une chute dans la Q.1.

 

Tous les articles sur : Andrea Dovizioso