Le championnat MotoGP entre dans sa dernière ligne droite. Il ne reste plus que cinq échéances réparties sur deux mois. Aragon, ce week-end, sera la quatorzième manche d’une saison où l’on recense déjà huit vainqueurs différents. Ne pas compter parmi eux alors que l’on est un pilote officiel d’une écurie de pointe fait un peu tâche. C’est justement le cas d’Andrea Dovizioso.

Une situation qui commence à peser sur l’équipier d’un Andrea Iannone qui a déjà concrétisé en le battant au Grand Prix d’Autriche. La question lui est de plus en plus souvent posée lors de la conférence de presse : à quand le succès dans une année qui n’a jamais offert autant d’opportunités ? Si Dovi n’y arrive pas, il sera celui qui est resté sec parmi ses pairs, celui que Ducati aura gardé alors que la marque aura laissé filer l’homme qui lui a apporté sa première concrétisation depuis 2010 et un certain Casey Stoner.

L’enjeu est là et le challenge est réel. Pour ce week-end, c’est même un défi car entre Aragon et Dovizioso, ça n’a jamais été le grand amour. L’an passé, il avait laissé la vedette à son binôme pour se contenter d’une cinquième place. Son meilleur classement du côté d’Alcañiz est une troisième position prise en 2012 : « Aragon est un tracé vraiment particulier et complètement différent de celui de Misano » explique celui qui pointe sixième au championnat avec 99 points. « Cette année plus que les autres, ce sera un saut dans l’inconnu en raison des pneumatiques. Mais c’est une situation qui est équivalente pour nous tous ».

Sur ces deux points, on rappellera que le tracé d’Aragon tourne en sens inverse de l’aiguille d’une montre tandis que Michelin va apporter un pneu asymétrique avant. L’officiel à la Desmosedici poursuit : « nous arrivons avec l’esprit ouvert et l’idée d’obtenir le meilleur résultat possible. Je n’ai pas fait à Misano la prestation espérée et je n’ai pas été en mesure de me battre pour le podium. Mais nous savons que nous pouvons être rapides sur pratiquement tous les circuits. Alors nous allons tout donner pour que ce soit le meilleur week-end possible ».

A côté de lui, Andrea Iannone commencera son épreuve dès ce jeudi en allant voir les médecins pour y chercher son quitus. Blessé aux vertèbres depuis une chute aux essais libres de Misano qui l’a privé du Grand Prix de San Marin, Jo le Maniac est encore incertain.

Tous les articles sur : Andrea Dovizioso, Andrea Iannone