Maverick Vinales le craignait et l’avait dit en conférence de presse samedi; les Suzuki auraient des problèmes en fin de course. Et c’est bien ce qui s’est passé.

Après une entame de course durant laquelle Maverick Vinales prenait le commandement et Aleix Espargaro figurait au sein d’un groupe extrêmement compact de huit pilotes, les motos d’Hamamatsu perdaient progressivement du terrain, au point de ne plus figurer hors du champs des caméras en seconde partie de course.

Il s’agit soit d’un résultat frustrant après la victoire à Silverstone, comme semble le penser Ken Kawauchi, soit un résultat encourageant après la 5e place et l’abandon à Misano. Le tout, bien sûr, suivant que l’on voit le verre à moitié vide ou à moitié plein…

On notera tout de même que les Suzuki se rapprochent de plus en plus des meilleures Honda et Yamaha, même en conditions normales, et ont, au moins pour cette fois, complètement éclipsé les Ducati… La progression est donc constante et les aspirations aussi.
Andrea Iannone aurait-il finalement fait le bon choix pour 2017 ?

Maverick Vinales, 4e : “Une autre course positive pour moi, bien que je ne sois jamais entièrement satisfait quand je ne suis pas sur le podium, mais nous devons dire que nous avons donné 100 % aujourd’hui. Quand l’adhérence me l’a permis, j’ai pu avoir une vraiment bonne allure et, en fait, j’ai pris la tête de la course. Je me suis senti vraiment en confiance et les chronos sont venus rapidement et facilement. Puis, soudainement, le pneu arrière a perdu de son efficacité en raison de la consommation et c’est à ce moment-là que j’ai dû relâcher un peu. Je ne pouvais pas me sentir confiant lors de freinages appuyés, et aussi en accélération, et essayant de forcer l’allure j’ai fait quelques erreurs qui m’ont incité à être plus prudent dans mon pilotage. Il était important de ne pas chuter et de finir la course; quatrième est beaucoup mieux qu’un ‘DNF’ (abandon). Nous savions que je pouvais avoir des problèmes vers la fin de la course avec un pneu usé, nous avons essayé de faire quelque chose avec l’électronique, mais nous avons toujours mieux développé ces réglages. Nous apprenons continuellement et mon équipage a vraiment fait un bon travail, nous nous améliorons de plus en plus et les résultats des dernières courses en sont la preuve.”

Aleix Espargaro, 7e : “J’avais des espérances plus grandes pour la course, particulièrement être plus compétitif au début à cause du progrès que nous avions fait durant le warm up de ce matin qui m’avait donné des espoirs plus grands. Le départ était positif mais j’ai alors beaucoup lutté pour dépasser et arriver à la cinquième position en deuxième partie de course, qui était celle à avoir pour garder le contact avec la tête de course. Quand j’ai réussi, il était trop tard pour combler l’écart. De toute façon, mon sentiment était un peu meilleur que lors des dernières courses mais je lutte toujours pour trouver de bonnes sensations avec l’avant. Je ne peux pas interpréter le pneu avant et exploiter son potentiel. Nous avons fait beaucoup de tentatives et de changements mais je ne peux pas adapter mon style de pilotage, et donc je ne peux pas être aussi rapide que je voudrais être. J’ai vraiment fait une bonne bagarre jusqu’à la fin, mais finalement j’ai fait une petite erreur au dernier tour et j’ai perdu la sixième position.”

Tous les articles sur : Aleix Espargaro, Andrea Iannone, Maverick Vinales