En prélude à la tournée asiatique, une journée de test a eu lieu hier sur le circuit Motorland Aragon pour les Moto2 et les Moto3.

Moto2 :
Outre Sam Lowes dont vous pouvez trouver le compte-rendu ici, étaient présentes les équipes Estrella Galicia 0,0 Marc VDS avec Alex Marquez et Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 avec le vainqueur de la course de la veille, Jorge Navarro, Garage Plus Interwetten, Idemitsu Honda Team Asia, Ajo Motorsport, Dynavolt Intact GP, QMMF Racing Team, Gaviota Mahindra Aspar, Sky VR46, Ongetta-Rivacold, Peugeot MC Saxoprint et CIP-Unicom Starker, parmi d’autres.

La sensation a eu lieu quand Johann Zarco a roulé sur la Ktm Moto2 2017 toute de noir vêtue, mais aucune information n’a filtré de cet essai, si ce n’est que le pilote français a connu une petite chute sans gravité.

Tom Luthi (Garage Plus Interwetten) et Takaaki Nakagami (Idemitsu Honda Team Asia) ont pu essayer les nouveaux châssis Kalex 2017, plus deux nouveaux bras oscillants. Kalex n’ayant pas apporté d’autre parties-cycles pour les autres équipes, ces dernières ont dû se contenter de travailler sur leurs réglages et sur de nouvelles fourches mises à disposition par Öhlins, ainsi que sur un pneu avant plus dur fourni par Dunlop en vue du prochain Grand Prix de Malaisie sur le circuit de Sepang dont le revêtement a été refait.

Les pilotes Dynavolt Intact GP, Sandro Cortese et Jonas Folger, ont essayé de nouveaux freins Nissin, après que Cortese les ait déjà évalués au test post-course à Brno.

Chez Tech3 Racing, Xavi Vierge  a travaillé sur un nouveau châssis, un nouveau bras oscillant et un nouvel amortisseur KYB, puisque l’équipe française a pris la décision de leurs rester fidèles et de ne pas acheter de châssis Kalex.

Xavi Vierge : “Je suis très positif après ce test; nous avons vraiment fait quelques bons pas en avant et cela me rend confiant pour l’avenir. Isaac n’est pas venu aujourd’hui, et ceci a donc impliqué que je pouvais utiliser les deux Moto2, ce qui a certainement aidé puisque j’ai pu essayer beaucoup de nouvelles choses et progresser plus rapidement que d’habitude. J’ai rassemblé beaucoup d’informations et nous avons aussi trouvé une solution au problème qui m’avait handicapé lors des dernières courses, et nous avons de plus obtenu quelques données essentielles pour l’année prochaine. Le sentiment après le test était aujourd’hui bien meilleur qu’après qu’hier, l’équipe Tech3 a travaillé dur, comme toujours, et je sais que si je peux continuer de cette façon, alors à coup sûr, j’atteindrai mes objectifs.”

Moto3 :

A l’image de certaines équipes Moto2, quelques teams Moto3 ont pu essayer les Ktm 2017, de nouvelles fourches Öhlins et une petite modification de l’amortisseur arrière.

Le team Estrella Galicia 0,0 disposait de trois configurations de motos dans le box pour peaufiner les réglages en stabilité au freinage et surtout en entrée de virage, ainsi que tester des pièces en vue de 2017. Jorge Navarro et Arón Canet se sont chargés de faire ce travail comparatif qui s’est révélé payant puisque ce dernier a abaissé son temps de référence de 2 dixièmes.

Chez Ongetta-Rivacold, Niccolo Antonelli travaillait pour essayer de résoudre un déficit de vitesse de pointe constaté lors du Grand Prix.

L’équipe Sky VR46 alignait Lorenzo Dalla Porta, nouvellement titularisé, pour lui faire faire des kilomètres aux côtés d’Andrea Migno. Nicolo Bulega a préféré s’abstenir, suite à chute en course.

Mahindra avait un programme chargé après leur 100e GP récemment célébré à Misano, avec une évolution moteur pour 2017, et un nouveau bras oscillant.

Pecco Bagnaia : “Nous avons essayé aujourd’hui diverses nouvelles choses pour la moto, comme un nouveau moteur, et les chronos sont bons. Ce sont toutes des mises à jour pour l’année prochaine, et il est peu probable que nous obtenions n’importe laquelle de ces mises à jour avant la fin de cette saison. Ils font un bon travail mais cela doit continuer sans arrêt.”

Chez Peugeot MC Saxoprint, on avait remplacé Albert Arenas et John McPhee par Aleix Viu et Patrik Pulkkinen, en provenance de la Red Bull MotoGP Rookies Cup, ainsi que Dakota Mamola et Vicente Perez.

Dans le team CIP-Unicom Starker, Tatsuki Suzuki essayait le moteur Mahindra 2017.