Le pilote français occupait le 23e temps au cumul des deux premières séances d’essais de l’#AragonGP. La pluie figurait parmi les protagonistes de la première journée d’essais du Grand Prix d’Aragón. Des conditions précaires attendaient donc Loris Baz à l’entame de la séance d’ouverture. Prudent, le Haut-Savoyard n’a bouclé que six tours du tracé ibérique, préférant préserver son allocation pneumatiques et ne pas prendre de risques inutiles.

L’après-midi, malgré une piste encore humide par endroits, Baz est parvenu à progresser de près de deux secondes. Pointé au 23e rang du classement combiné, le Tricolore accusait 2.8 secondes de retard seulement sur le chrono de référence inscrit par Dani Pedrosa. Mais il compte bien profiter du retour du soleil samedi pour tenter de gagner sa place en Q2.

Loris Baz : 

« La journée a été un peu étrange. La pluie ayant fait son apparition quelques minutes avant la première séance, il nous a fallu configurer la moto. Nous n’avions pas beaucoup d’intérêt à rouler ce matin. Nous avons plutôt concentré nos efforts sur les FP2, mais les conditions étaient mixtes ; la piste changeait à chaque passage.

“Sur le mouillé, je me sentais à l’aise et j’ai réussi à figurer parmi les dix premiers. En revanche, lorsque l’asphalte a commencé à sécher, mes pneus ont surchauffé légèrement sur les bouts droits, un phénomène qui avait tendance à me faire perdre l’arrière au freinage. J’ai malgré tout recueilli des informations qui pourront s’avérer précieuses en vue des prochaines épreuves.

“La météo s’annonce clémente samedi, donc je ne suis pas inquiet. La troisième séance d’essais promet toutefois d’être disputée, mais je crois que je peux tirer mon épingle du jeu. Tout dépendra de la manière dont notre moto se comporte dès nos premiers tours. Si nous parvenons à être dans le rythme sans tarder, je pense que nous pourrons accéder directement en Q2. »

Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing