Même si cette date anniversaire rappellera de bien mauvais souvenirs aux nombreuses personnes bloquées il y a un an par des vols annulés en raison de conditions météorologiques défavorables et de pannes d’avions, nous espérons que la grève générale qui devrait paralyser le pays le jeudi 6 avril, prévue depuis plusieurs semaines, n’ait pas de conséquences importantes pour le Grand Prix d’Argentine.

Assurément, certains désagréments seront probables pour les invités arrivant le jeudi, voire même certains retards quant à la mise en place des infrastructures du circuit peuvent être envisagés.
Toutefois, le matériel est déjà  sur place depuis samedi, et la grande majorité des personnes qui composent le paddock voyageront au plus tard le mardi et seront donc à pied d’œuvre dès mardi ou mercredi.

17553563_1354486997978910_297103840263896211_n

442609451

1295597678

Le seul point d’interrogation pourrait éventuellement concerner les envois par cargo aérien de dernière minute, comme par exemple ceux effectués épisodiquement par Michelin en cas de modification imprévue de l’allocation pneumatiques proposée aux pilotes.

Mais restons optimistes : tout se passera bien !

Et de l’optimisme, il en faut, car après une fin de semaine plaisante (voir photos), les conditions météorologiques sont actuellement exécrables dans cette région de l’Argentine,

L’année dernière, une simple averse avait fait son apparition le dimanche matin. Cette année, de fortes précipitations ont engendré des inondations dans le sud de la province de Tucuman, là où se situe l’aéroport, à 70 kms du circuit. Il semble néanmoins que le pire sera passé lundi soir et que la suite de la semaine soit moins mauvaise, même si des pluies sont attendues mardi et mercredi soir…

Site gouvernemental

Meteorad.com.ar

Foreca.com

 

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :