Cette conférence de presse post-qualification du Grand Prix d’Argentine 2017 réunissait Marc Márquez, Karel Abraham, Cal Crutchlow, Miguel Oliveira et John Mc Phee.

Comme à notre habitude, nous vous proposons une traduction intégrale et brute des propos de Marc Márquez, sans aucune déformation ou remise en forme journalistique.


Les conditions étaient difficiles aujourd’hui, et la journée de travail le fut aussi…

Marc Marquez : «  oui, bien sûr, aujourd’hui, même si j’ai eu la pole position, j’espérais une séance sèche car nous avons encore besoin de travailler sur la moto, de travailler sur les réglages et sur différentes choses. Mais OK, avant que ce ne soit mouillé, je me sentais très à l’aise sur la moto et le rythme était bon. J’avais juste besoin de comprendre le nouveau caractère du moteur que nous avons cette année dans des conditions humides car nous ne l’avions jamais essayé. J’ai bien compris un peu la façon de piloter la moto et nous avons un peu changé les réglages pour la qualification. Et oui, le chrono a été très bon, mais OK, il semble que demain la course se fasse sur le sec et je pense nous avons encore besoin d’améliorer quelques points. Mais il sera crucial de décider des bons pneus, en particulier à l’avant mais aussi à l’arrière. “

Le Warm Up devrait être sur le sec demain et cela pourrait vous aider…

« Oui, bien sûr, si la course est sur le sec, j’espère que le Warm Up le sera aussi. Nous aurions le temps d’essayer différents réglages et différentes choses sur la moto car nous avons encore quelques doutes. Mais OK, globalement le feeling général est plutôt bon et les performances le sont également. Je perds seulement beaucoup de temps au T2, deux ou 3 dixièmes par tour. OK, je pense nous pouvons améliorer grâce aux réglages mais aussi je peux également améliorer mon style de pilotage dans cette zone. Donc oui, nous verrons, car à part cela, je me sens compétitif sur le reste du circuit. “

On espère que le départ de demain ne sera pas comme celui que vous avez fait en FP4…

” (rires) Oui, oui, oui. C’était la première fois que je faisais un départ sur le mouillé avec cette moto. Oui, j’ai fait comme pour un départ normal sur le sec et quelque chose s’est mal passé. J’ai été très près (de chuter) mais OK, je ferai plus attention demain. “

Comment comptez-vous améliorer dans le deuxième secteur ?

” Je veux dire que nous perdons là à cause de l’électronique, nous devons trouver un compromis, mais mes trajectoires ne sont pas non plus les meilleures, en particulier comparé à celle de Cal (Crutchlow) est aussi un peu celle de Dani (Pedrosa). Je perds aussi un petit peu ce qui veut dire que la moto peut y arriver. Je dois donc juste trouver une façon d’améliorer dans ces virages, mais ce dont j’ai besoin, c’est de suivre un pilote pendant un tour : alors je comprendrais bien. “

Une nouvelle pole position en Argentine. Est-ce pour vous le meilleur circuit ?

” Oui, depuis 2014 où nous pilotons ici, je me sens à l’aise sur ce circuit. Bien sûr, pour mon style de pilotage cela est plutôt bon, je peux bien gérer, mais cette année, on dirait que c’est beaucoup plus bosselé et cela rend plus difficile de trouver les réglages corrects. Mais quoi qu’il en soit, vous savez, j’ai fait la pole position cette fois sur le mouillé, mais nous ne sommes toujours pas en mesure de nous battre pour la pole position sur le sec, mais le plus important est le rythme. Il est plutôt bon et pour demain, j’ai le bon feeling de pouvoir me battre pour le podium, et pourquoi pas pour la victoire ? “

Quelle est votre position par rapport à ce qui a été décidé lors de la commission de sécurité (non utilisation des nouveaux pneus avant Michelin) ?

” La chose c’est que le règlement dit que cette année, normalement nous aurons trois pneus avant et trois pneus arrière. Nous ne pouvons pas en avoir plus, ni moins. Pour une raison quelconque, Michelin a apporté ces pneus supplémentaires pour l’avant, puis nous en avons parlé un peu à la commission de sécurité si cela avait un sens d’utiliser ces pneus, et pourquoi nous avions ces pneus. Et même la direction de course ne le savait pas. Loris (Capirossi) a dit qu’il n’avait aucune information. Nous étions entre 13 et 15 pilotes à cette commission de sécurité mais personne n’a demandé de pneus différents. Donc pour cette raison, je ne pense qu’il est mieux de les essayer lors d’un test dédié, par exemple après Jerez ou quelque chose comme ça. “

Était-ce une décision concernant la sécurité ou une décision technique ?

” Les deux, mais au final, l’année dernière nous avions parlé à la commission de sécurité et nous étions arrivés au point où nous aurions trois pneus avant et trois pneus arrières par course. C’était la chose principale, donc trois pneus c’est suffisant. Nous ne pouvons pas en essayé plus car alors ce serait comme un test (uniquement) pour les pneus durant le week-end. Donc cela n’avait pas de sens, pour la sécurité ou pour autre chose, d’utiliser ces nouveaux pneus avec caractéristiques différentes. Je ne sais pas et tout le monde étais d’accord hier. “

Si la course se déroule sur le sec, qui selon vous est le favori ?

” Selon moi, Vinales… peut-être Cal (rires). Non, selon moi Vinales à un très bon rythme, puis les Ducati peuvent vraiment garder le rythme, quelles qu’en soient les raisons. Puis les Yamaha sont plutôt bonnes mais également Cal est Dani, donc… on ne sait pas ! Car on n’a pas pu voir le rythme, on n’a pas pu travailler sur la durée de vie des pneus, chacun choisira des pneus différents à l’arrière et à l’avant, donc ce sera piégeux mais le plus important est de se concentrer sur nos points et de choisir les meilleures options pour nous. “

C’était la première fois que vous utilisiez la nouvelle configuration de la moto sur le mouillé. Quelles sont les différences par rapport à l’année dernière ?

” C’est un peu difficile de bien comparer, mais oui, nous ne sommes pas encore à 100 % dans la (bonne) direction sur le mouillé, ni sur le sec, mais la différence la plus importante est comme celle de l’année dernière : sur le mouillé, les autres constructeurs ne peuvent pas utiliser le couple en sortie de virage, ils ne peuvent pas utiliser l’accélération pour la raison que nous sommes plus rapides. Je veux dire, parce que nous utilisons plus ou moins la même accélération. “

Michelin a dit que huit pilotes avaient demandé ces nouveaux pneus. Les connaissez-vous ?

” Je me suis plaint de la gomme, pas du profil ou d’un pneu différent. Mais en regardant les datas, en écoutant ce qu’ils nous ont dit, ces nouveaux pneus devaient être là mais ils ont annulé alors que cela aurait pu être mieux pour mon style de pilotage. Car ils sont un peu plus rigides et cela peut être mieux au freinage et c’est mieux pour mon style de pilotage. Mais le point est le temps qu’il faut pour changer (essayer) ces pneus, et au final, nous avons suivi le règlement. Mais d’un côté, je voudrais les essayer car cela peut être mieux pour mon style de pilotage. ” 

Question des réseaux sociaux : qu’avez-vous pensé lors de votre essai de départ (périlleux) en FP4 ?

” (Rires) J’ai juste regardé ce qui se passait puis j’ai vu Cal qui faisait de grands gestes avec les bras, comme dans un spectacle (rires). Sous mon casque, c’est comme si j’étais en train de parler à ma moto en lui disant ” reste calme, reste calme, reste calme ! ”  (Rires). “

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team