Marquez chute, Vinales remporte la victoire devant un Rossi une nouvelle fois ressuscité le dimanche, dans une course que seuls seize pilotes ont réussi à terminer. Chez Yamaha, c’est la fête avec le doublé, chez Honda et Ducati la soupe à la grimace avec les quatre motos officielles ayant dansé le tango…

Carlo Pernat, l’incontournable pilier du paddock, partage sa vision de ce week-end argentin dans les colonnes du site GPOne. Il n’est toutefois pas inutile de savoir lire entre les lignes…


Commençons par ce quatrième pneu préparé par Michelin, mais resté inutilisé…

« “Celui qui vit par le pneu, meurt par le pneu”.  Je ne pense pas qu’il y ait une meilleure définition. Après le chaos de vendredi, en termes de ne pas tester le quatrième pneu, les dieux des pneus ont puni ceux qui étaient contre cette opération ».

Vinales n’a pas fait de prisonniers, de toute façon…

« Maverick est excellent, il est en train de devenir le favori pour le titre.  Il est incroyable, il a toujours été devant, de la première séance jusqu’à la course. Quelque chose comme cela n’a jamais eu lieu, la Yamaha est faite sur mesure pour ce jeune homme ».

Rossi s’est métamorphosé dimanche…

« Vale a fait une belle remontée, mais nous ne pouvons pas dire qu’il a fait des miracles avec le pneu, comme certains le pensent. Son  miracle est qu’il a bien roulé, en mettant sa moto au point pendant le warm-up, sans aucun problème comme chacun a pu le voir. Il se révéle être un pilote qui peut toujours viser le podium, l’âge indiqué sur sa carte d’identité est trompeur ».

Un dimanche noir pour Marquez et Honda…

« Sans aucun doute un mauvais dimanche. Il ne le dira probablement pas, mais Marc a divers problèmes à l’avant avec ce pneu. Dans la course, il a voulu prouver à Vinales qu’il était roi, mais il a dépassé la limite. Dans le même virage que Pedrosa, en fait ».

Il y a eu plusieurs surprises à Rio Hondo. Qu’est-ce que tu penses ?

« Ce fut une course entre ceux qui partaient de la deuxième ligne, mais ce n’est pas correct non plus , car Zarco, Bautista, Petrucci et Folger étaient aussi rapides ».

Nous avons mentionné Honda. Cela ne va pas mieux pour les hommes de Borgo Panigale…

« Un dimanche décevant pour Ducati. Lorenzo a ouvert la poignée des gaz plutôt que de la fermer, il a heurté Iannone, mais heureusement rien de grave n’est arrivé. Dovizioso a été aussi malchanceux que l’année dernière au Texas ».

Que pensez-vous du ride through de Iannone ?

« Je pense que ce fut une pénalité absurde, car Andrea n’a pas gagné de positions de la ligne. il a également été heurté par Lorenzo, ce qui l’a repoussé à la dix-septième place, après s’être élancé douzième. J’ai demandé à la direction de course de clarifier cela, et on m’a dit la réglementation devait être modifiée à cet égard ».