Quand l’incapacité de Jonas Folger devint manifeste, Yonny Hernandez le remplaça pour les tests de Sepang en début d’année. Cela ne pouvait que réjouir les organisateurs sud-américains du GP d’Argentine, mais Yonny fut remplacé dès les essais suivant à Buriram par le Malaisien Hafizh Syahrin.

Vingt-et-unième des tests de Thaïlande, Syahrin progressa en seizième position lors des essais de Losail, où il se classa par la suite quinzième (sur 24) sur la grille, puis quatorzième du Grand Prix, et deuxième rookie. C’est donc dans une situation favorable que le pilote de l’équipe Tech 3 va défendre ses chances cette semaine en Argentine.

Selon Hafizh Syahrin, « J’ai essayé de me concentrer sur ma condition physique et aussi sur mon esprit pour la prochaine course en Argentine. Je suis prêt pour la deuxième manche et très excité de monter à nouveau mon cheval fou (« crazy horse »).

« Depuis le Qatar, j’ai essayé d’apprendre plus. J’ai regardé un peu d’action du MotoGP de l’année dernière pour voir ce qu’ils ont fait pendant les qualifications et la course.

« J’ai pensé que je pourrais acquérir de l’expérience en voyant cela et maintenant je veux essayer de l’adapter à ce week-end. Je me suis entraîné dur, donc je suis plus que prêt pour l’Argentine et je suis ravi de piloter la grosse machine à Termas de Río Hondo. »

Pour Hervé Poncharal, « Après un très bon début de saison 2018, l’équipe Monster Yamaha Tech3 se dirige maintenant vers l’Amérique du Sud. C’est un endroit et un pays que nous aimons vraiment et nous aimons passer une semaine à Termas de Río Hondo.

« Le circuit a un très beau tracé, est très intéressant et technique, en plus d’offrir de grands combats chaque année avec toute la sécurité requise. Je dois dire que les organisateurs, de concert avec Dorna et l’IRTA, travaillent vraiment fort pour améliorer le paddock. Je veux dire merci à tous ces gars, parce que nous avons un paddock qui correspond au standard MotoGP et c’est une bonne sensation d’y passer du temps.

« En ce qui concerne nos deux pilotes, je crois que la Yamaha YZR-M1 a toujours été rapide. L’an dernier, Johann a marqué ses premiers points en MotoGP avec une 5ème place et un gros rétablissement après une mauvaise qualification.

« Hafizh devra apprendre cette piste. Mais depuis qu’il nous a rejoints, il a été très impressionnant et à l’aise sur sa M1. Dans l’ensemble, la pause depuis Doha a été bonne, mais nous nous sentons tous prêts et impatients de courir à nouveau. J’espère que le temps sera avec nous et que la foule sera encore plus grande que l’an dernier. On a hâte d’être là pour rencontrer nos amis argentins. »