Quelle étrange journée à Termas de Rio Hondo pour le MotoGP. Mais pour d’autres, le taf a été normal. A commencer par un Maverick Vinales, loin des soucis de son équipier Valentino Rossi et de l’incroyable situation vécue par Ducati. Pour le nouveau venu chez Yamaha, ce vendredi avec la M1 a été la routine. Entendez par là qu’il s’est terminé avec le meilleur temps. Un seul, parmi les ténors, lui tient tête encore : Marc Marquez. Et l’officiel d’Iwata se délecte déjà d’un duel argentin annoncé.

Sur sa lancée de l’intersaison et sur son nuage du Qatar, Maverick Vinales enfile les meilleurs chronos comme d’autres les perles. A Termas de Rio Hondo, il a fait ce qu’il avait annoncé : dominer. De quoi voir la suite avec d’autant plus de sérénité que ses adversaires attendus étaient aux abonnés absents. Sauf un.

« Ce vendredi a été positif, je me sens bien sur la moto » commente l’Espagnol. “Physiquement, je suis bien aussi ». A croire qu’il faut broder puisque les gens heureux n’ont pas d’histoire. « Ce tracé plait bien à la Yamaha et on a commencé avec la base de réglages du Qatar. Je me suis senti bien d’entrée et on a évolué petit à petit. Il nous reste encore à faire. Mais on a déjà la vitesse ».

« La piste est bonne aussi, et elle est plus propre que lors de l’an dernier. Je m’y sens plus à l’aise ». Sur le choix des pneus, il revient sur l’obligation imposée au plateau MotoGP par Michelin de faire cinq tours consécutifs en pneu dur arrière aux fins d’expertise sur la sécurité du produit : « je ne sais pas si ce sera mon choix pour la course. J’ai patiné pas mal. On étudiera ça samedi. En 2015, Valentino avait gagné avec un dur arrière, mais c’était en Bridgestone ».

Un Valentino Rossi rejeté à plus d’une seconde. Le seul à résister parmi les ténors est un Marc Marquez tenu en respect pour trois dixièmes : « c’était juste le vendredi mais notre rythme est bon et nous sommes devant. Ce serait sympa d’avoir un combat contre Marc Marquez. Ceci dit, notre préoccupation est le championnat et on se donnera d’abord à fond pour monter sur le podium ». Des paroles de leader.

Chronos J.1 MotoGP:

1. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 1m 39.477s
2. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 1m 39.778s +0.301s
3. Karel Abraham CZE Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP15) 1m 39.880s +0.403s
4. Alvaro Bautista ESP Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP16) 1m 39.922s +0.445s
5. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) 1m 39.960s +0.483s
6. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 1m 40.120s +0.643s
7. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 1m 40.124s +0.647s
8. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 1m 40.157s +0.680s
9. Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 1m 40.175s +0.698s
10. Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 1m 40.250s +0.773s
11. Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) 1m 40.338s +0.861s
12. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 1m 40.340s +0.863s
13. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 1m 40.345s +0.868s
14. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 1m 40.399s +0.922s
15. Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) 1m 40.431s +0.954s
16. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 1m 40.531s +1.054s
17. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 1m 40.588s +1.111s
18. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 1m 40.599s +1.122s
19. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 1m 40.908s +1.431s
20. Alex Rins ESP Team Suzuki Ecstar (GSX-RR)* 1m 41.083s +1.606s
21. Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 1m 41.632s +2.155s
22. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 1m 42.074s +2.597s
23. Sam Lowes GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP)* 1m 42.179s +2.702s

Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP