Au terme de cette première journée Argentine un peu folle, nos deux représentants tricolores se sont positionnés 6e et 12e. Mais contrairement au Qatar, c’est cette fois Loris Baz qui a finalement pris l’ascendant sur Johann Zarco, même si ce dernier s’est constamment situé aux avant-postes lors de ces séances d’essais libres. Les deux nous expliquent pourquoi au micro d’Eurosport…

Au final, les deux pilotes français sont donc à la fois satisfaits et optimistes, même s’ils se sont retrouvés face à la situation inhabituelle d’un pneu tendre, avant pour l’un, arrière pour l’autre moins rapide que son homologue plus dur.

Loris Baz, 6e à 0,643s : ” c’était une bonne séance, surtout que nous avons rencontré ce matin quelques soucis puisque j’ai eu une moto qui est tombée en panne. Je ne suis pas vraiment dans mon assiette non plus et je suis assez malade, comme la moitié du paddock. Donc, je suis content, on a bien travaillé et on a trouvé des bonnes choses, comparé à la première séance, toujours dans la même direction que le Qatar. On travaille bien et on essaie de ne pas faire d’erreur. Pour l’instant, ça paye. J’ai fait beaucoup de tours avec le pneu dur et, à la fin, j’ai mis le soft. Cela a bien marché mais il y avait moyen de faire encore un peu mieux. Je pense que l’on n’a pas mis le bon pneu avant pour vraiment faire le meilleur chrono. J’ai voulu essayer de faire soft/soft et je pense que le soft de devant est trop soft pour moi. Mais voilà, ce sont de bonnes informations et j’ai fait un bon tour, et comme on ne sait jamais ce que réserve la météo, c’est pas mal d’être là. “

Johann Zarco, 12e à 0,863 : ” je suis bien parti, je me suis bien mis dans le rythme et les sensations sont bonnes depuis ce matin. Les conditions de piste ne semblaient pas nettement meilleures que ce matin car il faisait plus chaud, mais je me sentais bien et j’ai pu faire de bons tours. On a pu essayer un pneu qui sera sûrement prêt pour la course, et c’est là où j’ai fait mes meilleurs chronos. C’était vraiment positif, et sur la fin, la stratégie était de remettre des pneus tendres pour améliorer le chrono. Malheureusement, ce pneu tendre a été moins bien que le pneu dur que j’ai utilisé juste avant. Est-ce qu’il était trop tendre ou est-ce qu’on a eu un souci technique ? Voilà, c’est juste dommage de ne pas être resté dans les 10 parce que s’il ne fait pas beau demain, il va falloir faire la Q1. Mais sur tout le reste, comme la mise en rythme et l’aisance sur la moto, c’est très positif et il faut continuer d’attaquer pour préparer la course. “

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Loris Baz

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing, Monster Yamaha Tech3