C’était le 19 mars dernier que résonna pour KTM le signal d’alarme. Lors des tests pré-Grand Prix de Doha, Honda dominait totalement les essais. Le coup fatidique fut porté lors du GP du Qatar, quand cinq Honda terminèrent aux cinq premières places, devant la KTM Sky VR46 d’Andrea Migno sixième, et celle de Niccolo Antonelli pour le team d’Aki Ajo. Ce n’était plus une alerte, mais une débâcle.

C’est en 2012, avec l’apparition de la catégorie Moto3, que KTM remporta son premier titre de Champion du Monde dans cette classe avec Sandro Cortese, équipant sept teams et gagnant 10 Grands Prix sur 17. Maverick Vinales apportait le titre l’année suivante aux Autrichiens, avant que Honda ne s’en empare en 2014 avec Alex Marquez et en 2015 avec Danny Kent. L’an dernier, le Sud-Africain Brad Binder portait le score à 3 à 2 pour KTM, qui peut compter cette année sur l’équipe d’Aki Ajo avec Bo Bendsneyder et Niccolo Antonelli, et le Sky Racing Team VR46 de Valentino Rossi avec Nicolo Bulega et Andrea Migno. Sans oublier Philipp Oettl, Juanfran Guevara, Gabriel Rodrigo, Maria Herrera, Darryn Binder et Marcos Ramirez.

172220_riders-ktm-rc250-gp-grid-losail-2017

Maria Herrera, Gabriel Rodrigo, Juanfran Guevara, Niccolò Bulega, Andrea Migno, Niccolò Antonelli, Bo Bendsneyder, Darryn Binder, Marcos Ramirez et Phillip Oettl.

A l’issue des tests de Losail cette année, la mieux placée des KTM était celle de l’Argentin Gabriel Rodrigo, à 0.267 du meilleurs temps de Romano Fenati et précédée de trois Honda, tandis que Bulega se classait sixième à 0.396 et Niccolo Antonelli huitième à 0.460. Bo Bendsneyder était modeste treizième à 0.649, tandis qu’Andrea Migno pointait à la dix-septième place à 0.944. Christian Korntner, responsable du projet Moto3 chez KTM, était alors un peu inquiet en expliquant que « lors des tests de Jerez, nous avons constaté que quand les conditions étaient chaudes, notre amortissement était imparfait. Ici pendant la nuit, nous devons nous assurer que nous trouvons la confiance dans l’avant, dans des conditions plus fraîches ».

Ce ne fut pas le cas, malgré des températures favorables (22° pour l’air et 24° pour la piste le jeudi, 22° et 22° le vendredi, pluie le samedi, 22° et 24° le dimanche). Pour devancer les Honda, les pilotes KTM devaient prendre de gros risques, et Rodrigo y laissa une clavicule avant son Grand Prix national.

172728_niccolo-antonelli-_-staff-box-losail-2017

Pourtant la capacité de réaction de KTM est phénoménale, le constructeur fabricant le moteur et le châssis, mais aussi les suspensions sous la marque WP dont Stefan Pierer est également propriétaire.

Et il serait peut-être bien que l’on s’active dans le bon sens du côté de Mattighofen. Oui l’arrivée en MotoGP mobilise beaucoup de forces vives, oui les débuts de la WP-KTM en Moto2 ont été un grand succès à Doha, mais des gens comme Stefan Pierer, Valentino Rossi (pour Sky VR46) et Aki Ajo ne vont pas se satisfaire longtemps d’être devancé par cinq Honda au Championnat du Monde. « Feuer », il y a le feu !

17435890_1269064253174462_6900693554859780275_o

Photos Red Bull Ajo KTM et Gold & Goose pour KTM Racing.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :