Depuis le Grand prix du Qatar, et probablement pour toute la saison, les conférences de presse pré-événement et post-qualification intègrent une partie durant laquelle les pilotes répondent à des questions qui ont été posées sur les réseaux sociaux.

Voici celles de la conférence de presse pré-événement du Grand Prix d’Argentine.

Aleix Espargaro, aimeriez-vous être dans la même équipe que votre frère en MotoGP, et pourquoi ?

” (soupir de doute) Cela pourrait être amusant, oui, pourquoi pas ? Cela pourrait être amusant mais nous passons beaucoup de temps ensemble, donc nous avons au moins du repos sur les circuits. Cela pourrait être amusant de courir avec la même moto car, en tant que frère, nous nous entraînons ensemble et nous faisons plein de choses ensemble, donc courir avec moto, oui ce serait intéressant. ”

Scott Redding, si vous aviez une machine à remonter le temps, ou iriez-vous et pourquoi ?

” J’irais probablement quelques années en arrière quand c’était plus le style des hooligans au Royaume-Uni, avec tout ce qui tourne autour du football, car je crois que c’est un peu mon style, et j’aimerais expérimenter quand il n’y avait pas de règles et que c’était la liberté pour tout le monde. ”

Maverick Vinales, vous parlez-vous à vous-même pendant la course, sous votre casque ?

” Bien sûr. Vous savez au Qatar, j’ai passé tout le temps à me parler en me disant reste calme, ne te presse pas. Vous devez ramener la moto jusqu’à l’arrivée et essayer d’être en tête, donc vous parlez, vous pensez, et c’est important que vous pensiez sur la moto car vous devez décider de nombreuses choses. Peut-être que pour les autres ce n’est pas normal, mais pour moi je parle beaucoup (rires). ”

Marc Marquez, si vous pouviez construire un circuit n’importe où dans le monde, où cela serait-il ?

” Je ne sais pas, peut-être… Ibiza, non ? (rires) Non, non, en, en Espagne nous avons déjà beaucoup beaucoup de circuits et Ibiza ne serait pas bon pour la course du dimanche (rires). Peut-être aux Maldives, ou peut-être en Indonésie car je pense qu’ils méritent un circuit. ”

Valentino Rossi, préféreriez-vous sauter en parachute avec Jack Miller ou être passager de Cal Crutchlow lors d’une poursuite à haute vitesse ?

” J’ai fait du parachute, une fois, il y a peut-être 15 ans avec Gibernau à Barcelone. Je crois qu’il a essayé de me tuer (rires). Mais j’ai eu de la chance et ça s’est ouvert et j’ai été sauvé. Sauter avec Jack ? C’est un peu risqué (rires). Et quoi avec Cal ? ”

Une poursuite à haute vitesse…

” Avec Cal au volant ? Non, non, non, saut en parachute avec Jack (rires). ”

Andrea Dovizioso, prendriez-vous Cal Crutchlow comme coéquipier ?

“(rires) Cal est un désastre (rires)… Cal, ok. ”

Questions plus sérieuse, qui est votre idole ?

” Il y en a beaucoup mais Mohamed Ali est quelque chose de très grand. “