Devant le véritable casse-tête que les officiels de ce Grand Prix d’Argentine doivent résoudre, et auquel vient s’ajouter une pénurie d’essence pour faire une séance d’essais supplémentaire pour les MotoGP, de nouvelles mesures viennent d’être annoncées.

En voici notre traduction.

  • Si la course débute avec une piste sèche, et si le Warm Up s’est également déroulé sur le sec, alors les pilotes doivent démarrer la course avec le pneu “Option” et celle-ci durera les 25 tours prévus. Si la piste devient mouillée, la procédure normale du “flag to flag” s’appliquera.
  • Si la course débute sur le sec alors que le Warm Up s’est déroulée sur le mouillé, alors les pilotes peuvent utiliser n’importe lequel de leurs pneus arrière (Médium ou Dur, dans le cas de l’allocation pour l’Argentine). Néanmoins, la race sera déclarée “flag to flag” pour 20 tours avec un arrêt obligatoire pour changer de motos à la fin du tour 9, 10 ou 11.
  • Si la course débute sur le mouillé et que la piste sèche, alors la Direction de course décidera s’il n’est pas sûr de continuer , et dans ce cas, le drapeau rouge sera présenté. Une nouvelle course sur le sec sera alors relancée pour 10 tours, avec une procédure de départ réduite à 15 minutes. Si la piste redevenait mouillée durant cette course, alors les pilotes pourraient changer de motos comme de normal.
  • Si la course débute sur le mouillé et que la piste reste mouillée, alors elle se déroulera sur les 25 tours prévus.

En aucun cas, il ne sera permis d’utiliser les pneus intermédiaires.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :