Jorge « Aspar » Martinez a changé le nom de son équipe en hommage à son ancien ami et adversaire Angel Nieto, et il a nommé Directeur principal l’un de ses fils Gelete. Mela Chércoles s’est entretenu avec Aspar pour As.com afin d’avoir le point de vue personnel de Martinez.

Celui-ci avait déjà proposé que soit donné le nom d’Ángel Nieto au Circuit de Jerez.

« Quand est survenue la malheureuse perte d’Angel, cette année il avait essayé de rejoindre notre équipe mais malheureusement ça n’a pas pu se faire, parce qu’il nous a quittés.

« Je pense que la moto espagnole doit tout à Ángel Nieto à tous égards, dans la partie professionnelle, en tant que pilote et avec son histoire, mais aussi pour tout ce qu’il a apporté. Au niveau de la communication, pour tout ce qu’il a amené avec tout le monde pour parler de la moto. Dans les années 70, évidemment, ce n’était pas facile de parler de motocyclisme, et il l’a fait. Au niveau des sponsors, aussi. Et à mon niveau personnel, j’ai eu la grande chance d’apprendre avec lui en tant que pilote et en tant que personne.

Pourquoi cette belle initiative pour donner son nom à ton équipe ?

« On en parle avec Pablo et Gelete depuis des mois. Cela a été quelque chose de très réfléchi, quelque chose de très beau. J’espère qu’Angel, de là-haut, est extrêmement fier de cette idée.

« Sincèrement, ses enfants, Gelete, Pablo et Hugo ont honoré tout ce qu’a été Angel Nieto et tous les hommages qu’il reçoit et les choses qui ont été faites pour lui sont plus que méritées.

« Pour ma part, je me suis battu pour que le circuit de Jerez porte le nom d’Ángel Nieto et pour que l’équipe Aspar soit rebaptisée Ángel Nieto, afin que son nom reste vivant en Championnat du Monde. Je pense que c’est quelque chose de très beau. »

Son fils aîné, Gelete Nieto, retourne dans ce qui était sa maison il y a deux décennies. Quel rôle jouera-t-il ?

« Il sera le Directeur principal de l’équipe, en Moto3 et en MotoGP. Gino Borsoi est toujours le directeur sportif, José María Ibáñez est le directeur général et je suis toujours le propriétaire, mais nous sommes tous ensemble et je sais que Gelete va faire un excellent travail. Il est très motivé, et c’est la chose la plus importante pour moi. Nous allons travailler pour que l’hymne espagnol et le nom d’Ángel Nieto retentissent en Championnat du Monde. »

Ça fait plusieurs mois qu’Angel est parti. Avez-vous déjà réussi à le surmonter ?

« C’est difficile, car je peux avouer que je demande toujours conseil à Angel. Il y a des moments où je me demande comment Angel ferait à tel ou tel moment, et que dirait-il. Angel est l’une des personnes les plus intelligentes que j’ai jamais vues dans ma vie. Il me manquera toujours, car il est une personne unique et impossible à remplacer. »

Vous avez-eu des divergences de point de vue ?

« Oui, il y a eu des frictions. Je me souviens qu’en 1986, j’étais à la lutte avec Angel lors de la dernière course de sa vie. Et puis une autre, mais c’est normal, parce qu’Angel était un combattant et un gagnant avec une forte personnalité. Les choses ne sont pas toujours comme vous voulez et parfois nous nous affrontons, mais c’était la dernière fois que nous avons eu un petit contact. Depuis lors, nous nous sommes entendus à nouveau. »

Photo © Marca.com

Source : As.com

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : Aspar MotoGP Team