Bien souvent, nos comptes-rendus de course sont écrits en direct, pendant celles-ci. D’une part cela évite la facilité de simplement vous commenter le classement (vous n’avez pas besoin de nous pour cela), et d’autre part cela permet de vous faire part  de toutes les incertitudes qui y surviennent.

Et pour la course des Moto2, l’incertitude que nous avions rapidement mis en lumière était de savoir si Johann Zarco faisait un départ prudent ou s’il était en difficulté. Son communiqué de presse nous apporte la réponse.

Mais au-delà de cette celle-ci, on notera le panache constant du pilote français qui, à chaque course, donne le maximum pour aller chercher la victoire, même quand ses adversaires directs pour le titre sont derrière lui.

Enfin, au moins aussi significatif, le bonhomme prend encore de la stature; après la révélation de son caractère affirmé au monde entier lors de la conférence de presse à Barcelone, il n’hésite maintenant plus à saluer un valeureux vainqueur dans son communiqué de presse.
Un fait suffisamment rare pour être souligné; bravo Monsieur Zarco!

Décidément, on a vraiment hâte que ce champion du monde français signe dans une équipe française…

Johann Zarco: “C’est un très bon week-end, puisque nous finissons second et nous menons le championnat du monde. La course a été très difficile car il y a une de belles bagarres entre de nombreux pilotes. Je me suis bien battu et j’ai senti que je pouvais trouver mon rythme et prendre la tête, mais j’ai parfois fait une erreur et perdu à nouveau des positions. J’ai vu que Nakagami avait pris la tête et j’ai pensé que ce serait possible de le rattraper. Quand je suis revenu deuxième, il avait pris un bon rythme et j’ai donc donné mon meilleur et pensé que je pouvais le rejoindre avant la fin, même avec la pluie.
Je pense qu’arrêter la course a été une bonne décision car la piste était très glissante sur la fin, et c’était risqué.
Je suis heureux pour Takaaki, il le mérite.
Globalement, le week-end s’est très bien passé, je suis très heureux de la façon dont ça s’est déroulé, et je veux remercier toute mon équipe car je suis très à l’aise sur la moto, ce qui est la clef pour être en tête.”

5i
5h
5f

Tous les articles sur : Johann Zarco