Assen a été une course difficile pour Pol Espargaro, comme elle a été difficile pour tout le monde.

Qualifié en 7e position, le pilote de Granollers a joué la prudence et est parti avec un pneu arrière dur pour la course, ce qui ne lui a pas facilité la tâche face aux pilotes équipés en pneu tendre, comme Yonny Hernandez ou Danilo Petrucci.

Après avoir terminé le premier tour en 8e position,  il a donc dû rétrograder à la 14e place avant d’entamer une remontée qui l’a porté en 9e position quand le drapeau rouge a été agité.

Sixième au premier tour de la seconde course, le pilote Tech3 a su déjouer les pièges pour se placer 3e, avant de devoir laisser passer Scott Redding pour la dernière marche du podium.

Malgré avoir dû renoncer à ce qui aurait été comme une cerise sur le gâteau, Pol Espargaro conforte sa place de premier pilote satellite au championnat du monde, 6e, à 7 points derrière Maverick Vinales.

 Pol Espargaro: “Quitter un événement piégeux comme aujourd’hui avec une 4e position, dans les conditions qui étaient complètement pluvieuses, est comme un rêve pour nous. Bien sûr, il y a un goût aigre-doux dans ma bouche puisque j’ai juste manqué le podium de nouveau, pourtant, avec toutes les chutes que nous avons vues, je me devais d’être prudent et de penser au Championnat. De plus, Scott était clairement plus rapide et capable de beaucoup plus forcer sur le pneu avant.

Pour la deuxième course, nous avons pu utiliser la gomme arrière plus tendre et mes sensations avec la moto ont immédiatement été bien meilleures. Donc, je peux dire que je crois que j’ai été compétitif dans ces conditions humides pour la première fois depuis que je suis en MotoGP. Néanmoins, mes jambes, mes bras, mes doigts, mon cou et mon corps entier me font maintenant mal à cause de la tension énorme que nous avions en roulant dans ces conditions. Je dois admettre que j’ai souhaité que le GP soit arrêté au drapeau rouge un peu plus tôt car ça devenait vraiment dangereux de rouler sous la forte pluie.

Quoi qu’il en soit, la moto a bien fonctionné et le seul problème auquel nous avons dû faire face était que, comparé aux autres constructeurs, nous avons peiné pour avoir un feeling avec le pneu avant. Les chutes de Valentino, mon coéquipier, et la course de Jorge soulignent combien c’était difficile pour nous pour trouver la limite du train avant, donc il était stimulant de se battre avec les pilotes de Ducati et de Honda.

Pourtant, ce résultat est un autre pas important dans la bonne direction pour mon classement au Championnat et nous avons commencé à creuser un écart sur les autres pilotes satellites, et également réduire l’écart avec Vinales. Nous continuerons donc à attaquer et nous resterons concentrés pour que, espérons le, nous puissions finir à une meilleure position à la fin de la saison.”

44d

Tous les articles sur : Pol Espargaro