Il était arrivé sur un de ses tracés préférés avec l’assurance de partir dernier sur la grille de départ. Pour autant, Andrea Iannone a fait le boulot avec une Ducati qu’il a mené tambour battant sur le tracé d’Assen théâtre de la huitième manche du championnat MotoGP. Il termine cinquième de cette édition du Grand Prix des Pays-Bas au vainqueur inattendu après une prestation remarquée des Desmosedici.

Cinquième dans de telles circonstances et plombé par un lourd handicap dès le départ, ce n’est pas si mal. Maintenant, les Ducati ont été à la fête durant une première partie de course menée par le détonnant Yonny Hernandez sur une GP14.2 alors que Dovizioso avec la GP16 contrait non seulement la Yamaha de Rossi mais les machines satellites Pramac. Des débats auxquels  auraient souhaité participé le Maniac, mais il était déjà bien occupé ailleurs : « après le premier départ, je suis remonté dixième après seulement deux tours » raconte celui qui sera officiel Suzuki l’an prochain. « C’était très bon et mes sensations avaient progressé depuis samedi. Mais la situation était toujours compliquée car la piste était vraiment glissante ». Après s’être débarrassé des Honda officielles, cette fameuse piste l’a rappelé à l’ordre : « J’ai fait une erreur et je suis tombé. La piste évoluait à chaque tour et j’ai essayé de régler différemment le contrôle de traction. Mais j’ai perdu l’arrière ».

Fin de partie ? Non, la course a été interrompue juste après, pour une seconde chance : « je suis revenu au stand et l’équipe a fait un travail magnifique pour me rendre une bonne moto pour la seconde course ».  Où tout était à refaire puisque la position au départ était cette fois le dix-septième plot. «La situation était différente car on a pris le soft arrière. Le rythme était bon mais je ne suis pas remonté aussi vite que lors de la première fois. Pour autant, on a mieux géré ». Entendez par là sans chute, avec une arrivée à la cinquième place.

Pendant ce temps, Redding montait sur le podium et était donc le meilleur représentant Ducati. Mais Dovizioso, qui ambitionnait la victoire, avait chuté pour le compte. Du coup, au championnat, même si le meilleur « ducatiste » reste encore Barberá, c’est maintenant bel et bien Iannone qui est le mieux classé des pilotes officiels avec 52 points synonyme d’une septième position au général. « Cette année, on a vraiment une bonne moto, mais parfois c’est plus compliqué sur certains tracés comme Barcelone. Certaines pistes sont bonnes, d’autres non. Mais je pense que c’est la même chose pour tout le monde. Nous n’avons pas complètement comblé notre retard sur Honda et Yamaha mais Ducati a très bien travaillé cette année. J’ai été surpris par notre niveau à Assen qui est un tracé difficile pour nous. Cette fois, nous y avons été rapide et c’est de bon augure pour la suite ». On rappellera qu’avant la course, le même Iannone avait dominé les débats le vendredi ainsi que le warm-up.

Tous les articles sur : Andrea Iannone