L’histoire de cette épique édition 2016 du Grand Prix des Pays-Bas sera pour toujours dévolue à un Jack Miller surprenant vainqueur au parcours étonnant. Mais il y a aussi et avant lui un Yonny Hernandez qui s’est approprié le scénario pendant neuf tours arrosés. Un Colombien sur une machine aussi privée vainqueur, ça aurait aussi fait son effet. Mais en un éclair, le pilote Aspar est retombé dans l’oubli.

De héros à zéro, il n’y a qu’un moment à passer. Et c’est d’autant plus vrai en MotoGP. Qui se souvient de la prestation de Yonny Hernandez lors de la dernière course de l’élite à Assen. La mémoire a déjà été troublée par le prégnant souvenir d’un Jack Miller consacré. Et pourtant, le Colombien s’est qualifié excellent sixième après une Q.1 prometteuse. Puis il y a eu cette course sous la pluie abordée d’entrée avec une paire de pneus soft.

Un bon choix puisque l’équipier d’un Laverty qui entretiendra ensuite sa régularité à marquer des points depuis le début de cette saison s’est retrouvé en tête de l’épreuve. Mieux, il a creuse l’écart et a semblé intouchable. Un exploit qui rendait extatique les membres d’un team Aspar qui ont bien besoin de résultats et qui venait de renouer avec la victoire peu avant avec les premières réalisations de Bagnaia et de Mahindra.

Un rêve éveillé qui a duré neuf tours avant de tourner au cauchemar. Moment où Yonny est parti à la faute. Il est rentré avec sa moto blessée pour prendre sa seconde machine avant de chuter à nouveau. Au plus mauvais moment car peu après les hostilités ont été stoppées avant de reprendre. Une chance saisie par Iannone qui a pu repartir et finir cinquième. Mais pour le Colombien, la messe était dite dans la cathédrale d’Assen. Il pouvait retomber dans l’anonymat… « Je me sentais à l’aise, j’aurais pu gagner cette course » regrette encore Hernandez. « Je ne me sentais pas du tout à la limite et tout était sous contrôle. Mais j’ai perdu l’avant. J’ai essayé de rattraper la moto avec le genou mais ça ne l’a pas fait ».

« C’est vraiment dommage car notre objectif était de finir cette course et on n’a pas réussi. Jusque-là, c’est une très belle prestation et je suis heureux d’avoir mené pendant neuf tours une épreuve du championnat MotoGP. Espérons que je retrouve une telle opportunité et que je ne la gâche pas cette fois en faisant la même erreur ».

L’autre pilote Aspar Laverty a quant à lui fini septième, ce qui lui permet de pointer dixième au championnat avec 48 points. Pour autant, l’avenir de l’Irlandais n’est pas assuré dans la catégorie, si bien qu’il cherche une opportunité au sein du Superbike, avec le team officiel Ducati.

Tous les articles sur : Yonny Hernandez