La présence d’une Aprilia en 8e position du Grand Prix de Catalogne a réjoui tous ceux qui savent combien cette équipe travaille dur pour se rapprocher des autres usines.

Et il ne faut pas baisser les bras, car si ce résultat a de quoi donner le moral aux hommes de Noale, il ne peut occulter l’écart moyen en course actuel, supérieur à 40 secondes, des RS-GP.

L’équipe rouge-noire-verte entend donc tout faire pour améliorer ce niveau de performance, à commencer par tenter de mieux se qualifier.

Romano Albesiano, Manager Aprilia Racing : “Nous avions déjà un bon ressenti sur la piste d’Assen l’année dernière, et nous nous y rendons maintenant avec une toute nouvelle moto pour la première fois, mais nous avons l’intention de retrouver ce bon feeling pour faire un autre bon week-end.
En analysant ce qui s’est passé à Barcelone, nous devons avant tout nous concentrer pour améliorer notre niveau de performance lors des qualifications pour pouvoir tirer le meilleur avantage possible du rythme de course que nous avons démontré. Partir quelques places en avant sur la grille de départ rendrait notre objectif, qui est toujours de se battre pour une place dans le Top 10, plus facile à réaliser.”

Alvaro Bautista, 14e, 29 points : “Assen est un circuit très particulier, où la première partie, lente, alterne avec une seconde, rapide et comprenant de nombreux changements de direction.
Il est toujours difficile d’y trouver des réglages qui permettent d’y être rapide dans les deux parties.
Après notre résultat de Barcelone, où nous avons bien travaillé, nous espérons pouvoir le reproduire et même l’améliorer lors du tour rapide en qualification. C’est une nouvelle piste pour la RS-GP et nous devons continuer à travailler avec le même objectif; une arrivée dans le Top 10.”

Stefan Bradl, 13e, 29 points : “Après une pause, nous revenons en piste à Assen, où j’ai chuté l’année dernière. Mais les sensations sont complètement différentes aujourd’hui, et je suis impatient de retourner sur cette piste plutôt particulière.
Les deux derniers circuits, Barcelona et Mugello, étaient rapides et coulés, alors que la Hollande demande des réglages différents. J’aime cette piste et il y aura de nombreux fans allemands venus pour nous voir. J’espère que nous aurons une bonne météo.
L’objectif est d’exploiter les caractéristiques de la RS-GP du mieux que nous pouvons.”

Tous les articles sur : Alvaro Bautista, Stefan Bradl