Lors de notre interview exclusive avec Nicolas Goubert, Directeur Adjoint de Michelin Motorsport, nous avions bien senti que les hommes de Clermont-Ferrand  ne se laissaient pas griser par leur succès au Qatar, mais redoutaient quelque peu l’Argentine et le Texas.

La raison en était simple, puisqu’il s’agit de deux circuits récemment ajoutés au calendrier et sur lesquels Michelin ne possède qu’une très faible expérience, n’y ayant réalisé qu’une journée de tests avec les pilotes d’essais, les lundis après les GP de l’année dernière, qui plus est partiellement perturbée par la pluie.

Pneus nouveaux, nouveaux pneus, tout nouveaux pneus, pneus fabriqués en urgence cette semaine; même le plus attentif des passionnés y perdrait son latin et il nous a semblé important de faire le point sur la situation.

Piero Taramasso, manager du programme Michelin MotoGP au micro de MotoGP.com: “nous avons ici le même pneu avant que celui que nous avons utilisé en Argentine (ndlr: le Dur), et nous sommes venus avec un Tendre, celui qu’on avait utilisé au Qatar, ainsi qu’un nouveau pneu, le Médium (ndlr: validé par Casey Stoner lors des ses tests au Qatar).  Donc nous avons trois solutions en ce qui concerne l’avant.
Pour l’arrière, nous avons deux pneus différents comparé à ce que nous avons apporté précédemment. Nous avons donc deux solutions; le Tendre et le Médium. La carcasse est peu plus rigide, par rapport à ce que nous avions avant, et la gomme un peu plus tendre. Je pense donc que nous avons une bonne combinaison pour la course.

Au total, donc trois nouveaux pneus, un avant et deux arrière.

Le Médium arrière n’était pas disponible aujourd’hui sur le circuit, mais devrait l’être demain.