Pour une fois, les courbes de ce Grand Prix des Amériques sont d’une simplicité peu commune…

Marc Marquez : intouchable, malgré une petite erreur au 12ème tour !
Jorge Lorenzo : jamais aussi rapide que Marquez. Deux ou trois petites erreurs en course.
Andrea Iannone : aussi rapide que Lorenzo, une fois parvenu à s’extraire du combat rapproché.
Michelin : à l’inverse du Qatar, des pneus qui commencent à perdre en efficacité à mi-course, progressivement mais constamment.

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone, Jorge Lorenzo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Movistar Yamaha MotoGP, Repsol Honda Team