Marc Marquez est-il imbattable aux États-Unis ? Sur ses 9 dernières visites aux États-Unis, l’Espagnol a toujours gagné : 7 fois en MotoGP et 2 fois en Moto2.

Marquez, imbattable ?

Au guidon d’une Honda délicate, Marquez a adapté son style de pilotage pour dompter l’accélération brutale de la RC213V. Si certains, dont Valentino Rossi, y voient une technique de la part de l’Espagnol pour dérouter ses adversaires, un “mind-game”, il n’en reste pas moins vrai que son adaptation a fonctionné au moins jusqu’en Q2

Auteur d’une nouvelle pole position, la 60e de sa carrière et la 4e consécutive à Austin, Marquez est sans conteste le favori de la course. Pour preuve, la deuxième Honda se trouve en 5e position sur la grille, avec celle de Cal Crutchlow.

Dani Pedrosa s’est qualifié en 8e position sur la grille à 1.2 seconde de son coéquipier. Le problème de l’Espagnol ? Il est plus léger que la plupart de ses rivaux et les pneus se comportent différemment, en particulier le pneu le plus dur avec lequel il ne trouve pas le rythme qu’il souhaite. En course, il est contraint de choisir le tendre arrière. Pour rappel, Honda a remporté toutes les épreuves aux États-Unis depuis 2011.

Durant la conférence de presse, Jorge Lorenzo, second sur la grille, modère néanmoins ces statistiques, “Personne n’est imbattable. Tout peut arriver tant que l’on n’a pas rallié l’arrivée : une chute, une erreur ou un problème.” Rossi complète la première ligne. Rossi semble avoir franchi un cap depuis la première séance, vendredi matin.

Une autre histoire en course ?

Face aux deux Yamaha en première ligne, Marquez est le seul à avoir opté pour le pneu tendre à l’avant. Rossi et Lorenzo ont choisi le médium.

Le meilleur départ est réalisé par Jorge Lorenzo qui vire en tête au premier virage, mais Marquez ne l’entend pas de cette oreille et reprend aussitôt l’avantage. Malgré ses tentatives, Lorenzo ne peut rien faire face au pilote Honda. Dovizioso profite d’une erreur du Majorquin pour lui prendre la deuxième position. La Ducati joue sur sa puissance pour coller au sillage de Marquez. Loris Baz chute dans le premier tour. Il parvient toutefois à reprendre la piste.

Au deuxième tour, Rossi, 6e, part à la faute et ne pourra pas repartir. Pendant ce temps, Marquez prend le large. Dovizioso et Lorenzo tentent, en vain, de suivre le rythme. Pedrosa et Aleix Espargaro complètent le Top 5.

Alors que Pedrosa revient sur Dovizioso, il manque le freinage du premier virage et percute le malheureux pilote Ducati. L’Espagnol pourra repartir, mais le pilote Ducati sera contraint à l’abandon. Crutchlow et Smith partent eux aussi à la faute. Les deux Britanniques réussissent à repartir. Ces chutes profitent à Pedrosa qui remonte en 17e position au classement, mais le pilote Honda abandonne à 10 tours de l’arrivée. Son premier geste sera d’aller voir Dovizioso pour s’excuser.

À la mi-course, Marquez compte plus de cinq secondes d’avance sur Lorenzo. Il est alors le plus rapide en piste. Lorenzo compte lui aussi un avantage de cinq secondes sur Iannone qui complète le podium provisoire. Aleix Espargaro et Viñales mènent une lutte sans merci pour la 4e position, mais Viñales parvient finalement à creuser l’écart.

En tête, l’ordre restera ainsi jusqu’au passage sous le drapeau à damier. Marquez remporte ce Grand Prix de main de maître devant Lorenzo et Iannone. Viñales termine au pied du podium et offre le meilleur résultat à Suzuki depuis Loris Capirossi à Brno en 2008. Aleix Espargaro complète le Top 5 devant Redding, premier pilote d’une équipe indépendante, Pol Espargaro et Pirro. Baz marque finalement son premier point de la saison en 15e position.

Pos. Le système de points Num. Pilote Pays Team Moto Km/h Temps/Ecart
1 25 93 Marc MARQUEZ SPA Repsol Honda Team Honda 157.9 43’57.945
2 20 99 Jorge LORENZO SPA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha 157.6 +6.107
3 16 29 Andrea IANNONE ITA Ducati Team Ducati 157.3 +10.947
4 13 25 Maverick VIÑALES SPA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki 156.8 +18.422
5 11 41 Aleix ESPARGARO SPA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki 156.7 +20.711
6 10 45 Scott REDDING GBR OCTO Pramac Yakhnich Ducati 156.2 +28.961
7 9 44 Pol ESPARGARO SPA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 156.0 +32.112
8 8 51 Michele PIRRO ITA OCTO Pramac Yakhnich Ducati 156.0 +32.757
9 7 8 Hector BARBERA SPA Avintia Racing Ducati 155.9 +34.592
10 6 6 Stefan BRADL GER Aprilia Racing Team Gresini Aprilia 155.6 +40.211
11 5 19 Alvaro BAUTISTA SPA Aprilia Racing Team Gresini Aprilia 155.3 +45.423
12 4 50 Eugene LAVERTY IRL Aspar Team MotoGP Ducati 155.2 +47.127
13 3 53 Tito RABAT SPA Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Honda 155.2 +47.426
14 2 68 Yonny HERNANDEZ COL Aspar Team MotoGP Ducati 154.9 +51.190
15 1 76 Loris BAZ FRA Avintia Racing Ducati 153.7 +1’12.929
16 35 Cal CRUTCHLOW GBR LCR Honda Honda 153.3 +1’19.252
17 38 Bradley SMITH GBR Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 152.8 +1’28.036
Non classé
26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda 148.0 10 Tours
4 Andrea DOVIZIOSO ITA Ducati Team Ducati 157.8 15 Tours
46 Valentino ROSSI ITA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha 156.2 19 Tours