Andrea Dovizioso ne connaît pas pour l’instant un Grand Prix des Amériques de tout repos. En performance pure, il se maintient seulement dans la seconde partie du top 10 et il est en proie à de récurrents tracas techniques. Et si l’officiel Ducati s’élancera sixième pour la course, c’est à la faveur de la pénalité subie par son équipier.

Un binôme Iannone qui l’avait coupé en deux il y a une semaine en vue de l’arrivée du Grand Prix d’Argentine, alors que le podium était assuré pour les deux Desmosedici. De fait, depuis l’entame du meeting à Austin, c’est bien le bourreau Iannone qui donne le tempo au chrono. Une situation qu’espère inverser Dovizioso en course : « malheureusement, nous vivons actuellement un week-end gâché par différentes raisons techniques qui nous ont empêché de faire des séances d’essais normales. Je n’ai pu faire au grand maximum que quatre tours propres et je suis aussi tombé. Or c’est un circuit où il est difficile de trouver les bons réglages“.

« Les qualifications ont été l’exception mais je n’y suis pas arrivé dans les meilleures condition. Je n’avais pas  vraiment de sensations avec l’avant. Surtout en milieu de courbe où la moto voulait se refermer. Je n’ai pas piloté de manière fluide. Je pense que tout le monde est à la limite avec le pneu avant car son adhérence n’est pas formidable et si vous en faites un peu de trop, vous dépassez la limite. Je n’avais mis que deux degrés d’angle de plus lorsque je suis tombé » raconte Dovi sur crash.net.

« Maintenant, lorsque l’on monte le pneu plus dur à l’arrière, ça va mieux avec l’avant. C’est pour ça que je suis plus confiant pour la course, mais il nous faudra encore travailler au warm-up car les Honda et les Yamaha sont un peu loin. Je pense cependant pouvoir rester avec le groupe de tête ». Avec quel choix de gomme ? « Je pense prendre les pneus qu’on nous a livrés samedi. Dès que je les ai essayés, j’ai fait des temps au tour similaires que ceux accomplis avec les tendres ». Andrea Dovizioso est monté à deux occasions sur la seconde marche du podium à Austin, en 2014 et 2015. Et chez Ducati, on semble prêt à accueillir Lorenzo pour les deux prochaines saisons.

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team