L’arrivée de la nouvelle donne technique n’a pas eu intrinsèquement d’effet sur la vélocité pure de Cal Crutchlow. Sur sa constance, en revanche, ça se discute. Le natif de Coventry est rapide, mais ça ne dure pas longtemps. La chute n’est jamais très loin après l’exploit. A Austin, le déroulé impitoyable s’est vérifié.

Au bilan, de belles qualifications et des chutes à répétition en course. Le tout alors que les chronos alignés promettent un top 5. La raison ? Encore et toujours ce pneu avant Michelin. Les pilotes ont maintenant compris qu’il sera le juge de paix avec lequel il va falloir composer. Le patron du team LCR Lucio Cecchinello explique : « Cal fait partie des pilotes qui sollicitent énormément le frein avant pour décélérer et qui mettent ainsi beaucoup de charges sur le pneu avant. Nous sommes en discussion avec le manufacturier de pneumatiques Michelin qui se démène afin d’améliorer ses gommes pour des pilotes comme Cal ».

Mais avant que la lumière ne vienne du bibendum, il va falloir puiser dans ses ressources : « c’est bien entendu une période vraiment difficile pour l’équipe LCR mais également pour Cal. Nous devons tout d’abord tenter de comprendre la raison de ses chutes. Nous avons besoin de repenser la mise au point de la moto et de repartir sur une nouvelle méthode de travail à partir de Jerez »  prévient le même Cecchinello.

Et qu’en dit le pilote ? Pas mieux : «c’est le troisième résultat blanc de l’année. Ce n’est réellement pas une bonne chose. J’attaquais trop fort dans une portion du tracé où il faut justement faire preuve de prudence. Notre moto manquait vraiment d’accélération ce qui signifie que je faisais tout mon possible sur les freinages pour compenser ce manque. Il semblerait que les pilotes d’usine aient trouvé quelque chose dans ce domaine ce week-end mais quoi que nous fassions pour le moment de notre côté reste sans grande amélioration ».

« Nous faisons preuve de rapidité et il n’y a aucun doute à ce sujet. Nous sommes en mesure de rouler dans un rythme satisfaisant mais nous n’avons pas l’accélération suffisante à l’heure actuelle. Trois cinquièmes places auraient pu nous permettre d’occuper la troisième position du championnat et je sens sincèrement qu’elles étaient à notre portée. Je n’ai malheureusement pas pu concrétiser de tels résultats et cela est totalement de ma faute, il n’y a personne d’autre à blâmer. À partir de maintenant nous devons penser différemment dans notre façon de mettre au point la moto car nous avons suivi une direction qui vraisemblablement ne convient pas ».

Au moins, on est à l’unisson chez LCR tandis que l’on s’inquiète aussi de l’état de santé du pilote. A Austin, le Britannique a été pris d’une violente crise de goutte qui l’a torturé. Il va falloir serrer les dents pour traverser cette mauvaise série dans la vaillante équipe de Lucio.

Classement du Championnat du Monde 2016 

Pos. Pilote Moto Pays Points
1 Marc MARQUEZ Honda SPA 66
2 Jorge LORENZO Yamaha SPA 45
3 Valentino ROSSI Yamaha ITA 33
4 Pol ESPARGARO Yamaha SPA 28
5 Dani PEDROSA Honda SPA 27
6 Hector BARBERA Ducati SPA 25
7 Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA 23
8 Maverick VIÑALES Suzuki SPA 23
9 Eugene LAVERTY Ducati IRL 21
10 Aleix ESPARGARO Suzuki SPA 21
11 Andrea IANNONE Ducati ITA 16
12 Scott REDDING Ducati GBR 16
13 Bradley SMITH Yamaha GBR 16
14 Stefan BRADL Aprilia GER 15
15 Alvaro BAUTISTA Aprilia SPA 14
16 Michele PIRRO Ducati ITA 12
17 Tito RABAT Honda SPA 11
18 Jack MILLER Honda AUS 2
19 Yonny HERNANDEZ Ducati COL 2
20 Loris BAZ Ducati FRA 1
21 Cal CRUTCHLOW Honda GBR 0

Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda