Nous perpétuons à l’occasion de ce Grand Prix des Amériques notre habitude de vous reporter intégralement les propos de Johann Zarco, de façon brute, donc sans aucune mise en forme ou déformation journalistique.

A côté de la communication parfois un peu formatée des traditionnels communiqués de presse, les échanges entre le pilote français et les journalistes dans l’hospitalité du team Monster Yamaha Tech3 sont d’une richesse et d’une simplicité que les vrais passionnés apprécieront (vous pouvez retrouver tous ses débriefings passés dans notre rubrique “Interviews“).

Il y a toujours le petit détail qui nous fait plonger chaque jour davantage en immersion dans le monde de la MotoGP…


Johann, espériez-vous un peu plus après la qualification d’hier ?

Johann Zarco : « j’espère toujours me bagarrer pour le podium car c’est la meilleure façon d’apprécier la course. Quoi qu’il en soit, je savais que j’avais un point faible, ici sur cette piste, car je forçais trop sur la moto pour être prêt pour la course. Mais vous ne savez jamais, vous croyez toujours que quelque chose est possible. Le départ n’a pas été très bon, et j’ai immédiatement essayé de suivre le rythme des autres gars, mais les points faibles que j’avais sur cette piste, comme l’accélération après les virages lents, faisaient qu’il y avait trop de différence avec les autres. J’ai donc essayé de conserver l’écart et j’ai même pensé que je pouvais rattraper Rossi après la mi-course. Mais je peinais un peu trop. Quand Dovi m’a passé, il n’était pas non plus très facile sur les freins, j’y étais plus fort que lui, mais il était meilleur en accélération et le compromis a fait que il est 5e et je suis 6e.
Le week-end a été difficile. C’est pour moi la piste la plus compliquée du calendrier. Donc nous devons être content de cette 6e position car c’est mieux que rien. C’est juste que par rapport aux autres, j’ai beaucoup peiné et je n’ai pas été très rapide. Cela indique que quand j’aurai la bonne vitesse dès le premier jour, dès la FP1 et jusqu’à la course, je pourrai me battre pour la victoire ».

Un journaliste lui demande alors si c’est le signe d’une amélioration de terminer 6e après avoir terminé 7e l’année dernière. On lui fait remarquer que Johann a terminé 5e l’année dernière, et celui-ci répond diplomatiquement : « je ne regarde pas trop ça. Je savais que les saisons se ressemblent, mais elles ne sont pas pareilles. Je sais que j’ai fait du mieux possible, et c’est le plus important, et je n’ai donc pas de regret. J’ai juste dit à l’équipe « cela a été difficile mais nous avons fait le travail. Gardons à l’esprit que la Yamaha est une bonne moto, et en revenant en Europe, la façon dont nous l’utilisons nous permettra d’en tirer le meilleur pour être en haut du classement ».

Pensez-vous que les conditions de piste ont été une partie des causes de vos problèmes ?

« C’est possible, même si les conditions de piste pour la course n’étaient pas si mauvaises. Vendredi, samedi et dimanche, je me suis battu sur la moto, et nous savons que quand nous nous battons sur la moto, ce n’est pas la meilleure façon pour débuter la course. Mais vous pensez que si vous vous battez, les autres aussi se battent, mais les 4 gars de devant, car Dovi se battait aussi, donc les 2 Yamaha, la Suzuki et Marc, ont fait un meilleur travail ».

Comment se sont comportés vos pneus ?

« Le choix des pneus était plutôt bon et ils ne se sont pas dégradés durant la course. J’ai vraiment pu avoir un rythme très régulier, mais simplement, ce n’était pas assez rapide ».

As-tu l’impression que vous vous êtes ratés dans la mise au point ?

« Si on veut une bonne mise au point ici, il faudrait presque faire des tests hivernaux et avoir 3 jours d’essais de 10 heures à 18 heures pour vraiment se mettre en place. Il ne faut donc pas trop mettre en doute la mise au point, mais simplement se dire que la piste est difficile, et c’est pour cela que l’on a eu des difficultés. Mais je pense que pour notre mise au point en général, on commence à connaître la moto et on doit pouvoir se battre pour la victoire ».

Austin MotoGP Classement course:

1 93 Marc MARQUEZ Honda 41’52.002
2 25 Maverick VIÑALES Yamaha +3.560
3 29 Andrea IANNONE Suzuki +6.704
4 46 Valentino ROSSI Yamaha +9.587
5 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati +13.570
6 5 Johann ZARCO Yamaha +14.231
7 26 Dani PEDROSA Honda +18.201
8 53 Tito RABAT Ducati +28.537
9 43 Jack MILLER Ducati +28.671
10 41 Aleix ESPARGARO Aprilia +28.875
11 99 Jorge LORENZO Ducati +31.355
12 9 Danilo PETRUCCI Ducati +34.993
13 44 Pol ESPARGARO KTM +37.264
14 30 Takaaki NAKAGAMI Honda +39.335
15 19 Alvaro BAUTISTA Ducati +40.887
16 38 Bradley SMITH KTM +48.475
17 45 Scott REDDING Aprilia +49.995
18 12 Thomas LUTHI Honda +51.115
19 35 Cal CRUTCHLOW Honda +59.055
20 10 Xavier SIMEON Ducati +59.747
21 21 Franco MORBIDELLI Honda +1’00.513
Not Classified
42 Alex RINS Suzuki 10 Laps
55 Hafizh SYAHRIN Yamaha 12 Laps
17 Karel ABRAHAM Ducati 12 Laps