S’il en est un qui a beaucoup à se faire pardonner durant ce Grand Prix des Amériques, c’est bien un Andrea Iannone qui a sabordé son équipe Ducati il y a une semaine en Argentine. Le bouillant Italien qui s’est depuis confondu en excuses a cherché sa rédemption sur la piste en terminant la première journée à Austin à la seconde position.

Second à cependant sept dixièmes de l’intouchable Márquez, mais deuxième quand même et leader d’une troupe Ducati en grande forme. Pas moins de cinq Desmosedici de toute génération trustent en effet les onze premières places, ce qui est le signe de belles dispositions sur le tracé texan. L’an dernier, Andrea Dovizioso avait terminé la course derrière l’inévitable Márquez et beaucoup voient en ce rendez-vous américain l’opportunité pour la marque de Borgo Panigale de concrétiser enfin avec une victoire.

Mais on en n’est pas encore là. Et ce d’autant plus que Iannone devra de toute façon reculé de trois places sur la grille de départ. Une sanction consécutive à sa bévue de Termas de Rio Hondo. En attendant que Dovizioso en ait fini avec des soucis mécaniques qui l’ont à ce point contrarié qu’il n’a pu faire mieux que neuvième, Iannone donne le ton chez les rouges : « la seconde séance d’essais libres a été positive et on a réussi à progresser par rapport à la première. On a toujours utilisé les mêmes pneus et on a réussi à améliorer notre rythme de course de pratiquement une seconde ».

« Il nous reste encore des choses à analyser » poursuit celui qui n’a encore rien marqué cette saison. « Par exemple, il faut travailler sur le troisième secteur où je perds trois ou quatre dixièmes. Mais je suis dans l’ensemble très content. Ce sera important de continuer dans cette direction. Nous avons bien commence d’entrée et je suis en osmose avec mon équipe. Je regarde maintenant exactement les données et j’essaie de mieux le comprendre ». Pas de doute, la remontée de bretelles a fait son effet chez Ducati.