Au bilan des trois premiers Grands Prix de la saison, le team officiel Suzuki peut trouver matière à satisfaction. Des points, un Maverick Viñales qui fait parler de lui et donc de sa GSX-RR, un podium raté de peu en Argentine et le meilleur résultat d’ensemble à Austin depuis le retour dans la catégorie. Pas mal ? Demandez donc au Technical Manager Ken Kawauchi…

Le Japonais constate tous ces résultats et peut apprécier tout le chemin parcouru depuis une année de tests et une autre de compétition. Certes, mais chez Suzuki, on ne saute pas de joie comme ça : « nous sommes l’un dans l’autre contents du résultat d’Austin, mais nous ne sommes pas satisfaits de la manière dont la course s’est déroulée ». Une compétition où ses pilotes ont tout de même réalisé un beau tir groupé avec les cinquième et quatrième places.

Alors ? Alors, chez les bleus, on ne broie pas du noir mais on ne voit pas la vie en rose non plus : « notre rythme durant tout le week-end a été bon mais il nous manque encore quelque chose pour prétendre au podium. En Argentine, Maverick pouvait y prétendre avant son accident, ce qui fait partie de la course. Mais à Austin, on n’avait pas le même niveau et notre bilan final vient des chutes des concurrents devant nous ».

« C’est aussi ça la course. Il y a des jours où vous êtes chanceux et d’autres non. On peut être heureux du résultat, mais il nous faut vraiment progresser pour être dans le trio de tête et combler ces 20 secondes sous le drapeau à damiers sur le vainqueur. C’est pour ça que nous restons à Austin pour des tests privés et un plan de travail qui devra révéler ce dont nous avons besoin pour aller sur le podium ». A la régulière s’entend.
On ne rigole pas tous les jours chez Suzuki…