A l’issue de la quatrième heure de course, la lutte opposait pour la première position la GSX-R officielle à la R1 Championne du Monde en titre, alors que la Honda FCC TSR était pointée à une vingtaine de secondes. En Superstock, le Tati team beaujolais Racing menait la danse.

La première heure du Bol d’Or se déroulait de manière surprenante, avec l’abandon précoce de la Kawasaki SRC de Mathieu Ginès/Randy De Puniet/Fabien Foret qui cassait son moteur après seulement une demi-heure de course, alors qu’elle était largement en tête.

Deux Honda se retrouvaient alors aux avant-postes, ce qui n’était pas arrivé depuis des lustres en mondial d’endurance, avec l’équipe  F.C.C. TSR Honda France de Josh Hook/Freddy Foray/Alan Techer qui précédait Honda Endurance Racing avec Sébastien Gimbert/Grégory Leblanc/Yonny Hernandez.

La FCC se maintenait dans le groupe de tête, troisième derrière la Suzuki du SERT qui s’emparait de la première position avec Etienne Masson/Vincent Philippe/Gregg Black, et à la deuxième place le GMT94 Yamaha avec David Checa/Niccolò Canepa/Mike Di Meglio.

Le Team Termas BMW pointait en quatrième position avec Kenny Foray/Julien Da Costa/Camille Hédelin, devant l’excellente première Superstock, la R1 de Yamaha Viltaïs Experience avec Axel Maurin/Bastien Mackels/Florian Alt.

La Honda Endurance Racing avec Sébastien Gimbert/Grégory Leblanc/Yonny Hernandez perdait soudain du terrain quand Hernandez rentrait précipitamment à l’intérieur de son stand. La moto n’avait aucun problème, mais son cuir n’arrêtait pas de s’ouvrir en raison d’un problème de fermeture éclair. Gregory Leblanc remontait ensuite assez vite la Fireblade en quatrième position.

Le YART Yamaha naviguait en 23e position avec seulement Broc Parkes et Marvin Fritz après une chute de Kohta Nozane qui était amené au PC médical pour vérification.

La Yamaha Viltaïs, alors en tête en Superstock, était rentrée à l’intérieur de son stand. La Kawasaki de BMRT 3D Maxxess Nevers pilotée par Maxime Bonnot/Jonathan Hardt/Anthony Violland subissait le même sort. La Viltaïs ressortait du stand en deuxième position des Superstock, derrière la Kawasaki ZX-10R du Tati Team Beaujolais Racing avec Julien Enjolras/Julien Pilot/Kevin Denis.

Les leaders, le SERT et le GMT94, bouclaient leur 100e tour après 3h25 de course. Il y avait 4 secondes entre ces deux machines, qui précédaient la Honda FCC TSR de 15 secondes, et la Honda officielle n°111 d’un tour.

La Yamaha du YART, qui avait chuté lourdement avec Kohta Nozane, semblait mal en point à l’intérieur de son stand. L’équipe avait un ennui avec un capteur électronique.

Classement à la quatrième heure :

 

Photos © Honda Racing, FIM EWC, GMT94, Viltaïs

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :