Jusqu’à l’année dernière, les passionnés espagnols pouvaient suivre les Grands Prix de façon complète et payante sur Movistar MotoGP. Mais, suite à un accord avec le géant des télécommunications, ils avaient également la possibilité de suivre les quatre Grands Prix qui se déroulent sur le territoire ibérique de façon plus réduite mais gratuite sur la chaîne Telecinco.

Or, suite à un accord non renouvelé, pour la première fois dans l’histoire de la moto moderne, le peuple espagnol ne pourra pas suivre gratuitement ses Grands Prix nationaux.

Movistar vient en effet de confirmer par le biais d’un communiqué de presse que, pour le moment, son canal Movistar MotoGP “est le seul où l’on verra les 18 Grands Prix, y compris les quatre épreuves espagnoles”.

Movistar, qui possède les droits de retransmission du MotoGP en Espagne depuis maintenant quatre ans, produit un spectacle de très grande qualité grâce, notamment, à son propre studio dans le paddock et ses caméras mobiles qui lui permettent de diffuser durant toute la journée, du matin au soir, non seulement les courses mais également des dizaines d’heures de contenu exclusif.

Avec un million d’abonnés à Movistar MotoGP, la solution rencontre un succès d’autant plus spectaculaire qu’elle est loin d’être bon marché, avec un abonnement à 85 € par mois. Il existe d’autres solutions, sur Internet ou sur la fibre, mais également payantes de 76,40 à 100 euros par mois.
Rappelons que suivre le MotoGP en France revient au moins 10 fois moins cher, que ce soit sur Eurosport ou MotoGP.com.

À l’heure où la France s’ouvre plus largement au MotoGP, avec notamment la diffusion du Grand Prix de France en clair sur France 3, Movistar choisit donc la stratégie inverse au grand dam des passionnés espagnols les moins favorisés.

Source : Todocircuito

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :