Après s’être occupé des pilotes Ducati MotoGP d e 2003 à 2009, Livio Suppo a fait le saut chez Honda où il occupe actuellement les deux fonctions de Team Principal et de HRC Communication and Marketing Director.

Ses propos sont donc toujours politiquement corrects mais méritent néanmoins de s’y intéresser. Ne serait-ce que pour apporter une réponse…

Quelle était la stratégie pour la course de Silverstone ?

Livio Suppo : « Avec Marc, la stratégie était de rester dans le groupe leader sans trop stresser les pneus en début de la course, afin qu’il puisse attaquer à la fin. Malheureusement, lors du 14e tour, il a eu une panne de moteur alors qu’il était troisième et sa course s’est terminée. Dani a eu un week-end difficile parce qu’il a lutté pour trouver de bons réglages sur cette piste très bosselée, donc sa stratégie était d’essayer de garder un rythme décent pour toute la course, et il a réussi à le faire. »

Points positifs et points négatifs de la course ?

« Le point positif est la vitesse que Marc a montrée durant tout le week-end et aussi dans la course, avec la pole position hier et un nouveau record lors de la course. Aussi, le fait que Cal Crutchlow ait été rapide tout le week-end, terminant la course en quatrième position. Le problème négatif est clairement le problème technique dont Marc a souffert et les difficultés rencontrées par Dani. »

La vue depuis le muret pendant la course ?

« Il était clair que Marc faisait un très bon travail, en gardant la vitesse des leaders et en attendant jusqu’à la fin de la course pour attaquer. Malheureusement, juste quand il a été prêt à attaquer, il a connu le problème. Honnêtement, je ne me souviens pas de l’équipe Repsol Honda ayant eu une panne de moteur dans une course depuis très longtemps. Nous sommes vraiment désolés que cela se produise aujourd’hui. Avec Dani, nous avons été ravis qu’il ait réussi à maintenir un meilleur rythme par rapport au rythme qu’il avait lors des essais, même si cela ne suffisait pas pour se battre avec les leaders. »

En 2018, il y aura trois recrues pour piloter les Honda MotoGP: Franco Morbidelli, Thomas Luthi et Takaaki Nakagami. Qu’attendez-vous de ces trois pilotes ?

« Tous ces pilotes se comportent très bien en Moto2 cette saison et nous sommes très heureux qu’ils fassent leurs débuts en MotoGP avec nos machines. L’année prochaine, ils devront s’adapter à la nouvelle catégorie, apprendre la meilleure façon de gérer plus de puissance, les freins carbone et l’électronique. Ce n’est pas facile, mais nous croyons qu’ils ont tous le potentiel pour faire un bon travail! »

La petite histoire en dehors des commentaires officiels ?

« Le vendredi soir, nous avons dîné avec le gagnant d’une vente aux enchères de charité pour “Two Wheels For Life” dans notre hospitalité. C’est toujours formidable de voir des gens avec une passion si grande pour les sports mécaniques qui l’utilisent pour aider les organismes de bienfaisance. Nous sommes heureux d’avoir deux nouveaux amis au Royaume-Uni! »

À notre connaissance, la dernière panne d’un moteur Honda remonte à Austin 2015 et nous avait alors valu une extraordinaire qualification de la part du même Marc Márquez…
Ce moteur-ci, comme le précédent, sera envoyé au Japon pour expertise.

En course, cela remonte à 2007, en Australie avec le regretté Nicky Hayden.

Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team