Chassez le naturel et il revient au galop dit-on. C’est le cas d’un Marc Márquez à la hargne viscérale qui lui fait parfois passer outre certaines consignes élémentaires de prudence. Par exemple, comme celle de s’assurer qu’un pneu soit en bonne température avant d’aller défier le chrono… La sanction, lors de la FP2 a été immédiate et les conséquences auraient pu être pires qu’une journée de travail perturbée et… Une seconde moto aussi accidentée en voulant effacer la première erreur… Le naturel !

Marc Márquez, c’est l’attaque dans le dernier virage en Autriche et c’est la volonté assumée d’aller chercher le moindre point à son adversaire d’ici la fin de la saison. Mais, du coup, c’est aussi de la prise de risque. Voire plus… Sur ses deux chutes, MM93 commente : « le premier accident, c’est un pari perdu car je pensais qu’avec la piste plus chaude, le pneu monterait plus vite en température. Or ça n’a pas été le cas. Je me suis durement reçu, mais c’est passé assez vite. J’ai pris la seconde moto et elle était différente, mais j’ai attaqué quand même pour oublier cette chute ».

Et il y en a eu une autre : « celle-là, elle est normale, cela arrive lorsque vous jouez avec la limite. Je n’étais pas aussi bien qu’avec la première. On verra demain ce que ça donne. On va travailler sur les réglages et on va essayer de bien travailler ». Car le potentiel de la Honda est là. Si Pedrosa est tombé dans les oubliettes, Crutchlow a montré la voie en prenant les commandes de la dernière séance d’essais libres.

Reste quelques interrogations à lever : « les pneus sont difficiles à cerner. Ce matin, j’ai tourné avec le soft et ce n’était pas si mal. Viñales l’a pris aussi et il n’allait pas mal. Mais on ne sait pas quelle est sa façon de s’user. Demain, samedi, ce sera important de comprendre ça ».

Au sujet de la nouvelle procédure du flag to flag, il n’a pu qu’observer après avoir endommagé ses deux motos… Mais il a son idée : « on va en parler en Commission de sécurité, mais à ce que j’ai pu en voir, c’est que ça pénalise ceux qui entrent en premier. Ils doivent attendre ceux qui arrivent derrière avant de repartir et on peut facilement perdre quatre secondes ».  Performance ou sécurité ? Question éternelle…

#BritishGP MotoGP J.1 : Chronos

1 35 Cal CRUTCHLOW Honda 2’00.897
2 46 Valentino ROSSI Yamaha 2’01.138 0.241 0.241
3 25 Maverick VIÑALES Yamaha 2’01.168 0.271 0.030
4 41 Aleix ESPARGARO Aprilia 2’01.592 0.695 0.424
5 93 Marc MARQUEZ Honda 2’01.611 0.714 0.019
6 99 Jorge LORENZO Ducati 2’01.655 0.758 0.044
7 44 Pol ESPARGARO KTM 2’01.832 0.935 0.177
8 5 Johann ZARCO Yamaha 2’01.885 0.988 0.053
9 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 2’01.893 0.996 0.008
10 45 Scott REDDING Ducati 2’01.933 1.036 0.040
11 29 Andrea IANNONE Suzuki 2’01.974 1.077 0.041
12 42 Alex RINS Suzuki 2’02.072 1.175 0.098
13 19 Alvaro BAUTISTA Ducati 2’02.097 1.200 0.025
14 17 Karel ABRAHAM Ducati 2’02.098 1.201 0.001
15 76 Loris BAZ Ducati 2’02.202 1.305 0.104
16 9 Danilo PETRUCCI Ducati 2’02.250 1.353 0.048
17 26 Dani PEDROSA Honda 2’02.408 1.511 0.158
18 43 Jack MILLER Honda 2’02.507 1.610 0.099
19 94 Jonas FOLGER Yamaha 2’02.580 1.683 0.073
20 8 Hector BARBERA Ducati 2’02.735 1.838 0.155
21 53 Tito RABAT Honda 2’02.860 1.963 0.125
22 22 Sam LOWES Aprilia 2’03.475 2.578 0.615
23 38 Bradley SMITH KTM 2’04.429 3.532 0.954