Lors de cette conférence post-course du Grand Prix de Grande-Bretagne qui réunissait également Maverick Vinales et Valentino Rossi, Andrea Dovizioso a répondu aux différentes questions des journalistes.

Comme à notre habitude, afin d’éviter toute interprétation journalistique abusive, nous vous proposons une traduction “brute” de l’intégralité des propos de Andrea Dovizioso, sans aucune mise en forme.


Andrea Dovizioso : « je suis un peu surpris car, avant la course, j’avais un bon feeling après le warm up, mais pas assez pour gagner la course. Je m’attendais à ce que les Honda soient vraiment compétitives mais ça ne s’est pas produit. Durant la course, nous devons piloter d’une façon complètement différente que lors des essais, et cela change la donne. Durant la plus grande partie de la course, durant la plupart du temps, j’ai été très à l’aise et j’ai été en mesure d’économiser les pneus. J’ai vu Maverick et Marc, et j’ai été avec eux. Nous avons fait les mêmes choses et cela m’a donné la possibilité d’arrivée en fin de course avec plus d’adhérence. Je perdais beaucoup dans certains virages mais j’ai pu un peu améliorer le patinage dans certains virages en voyant la façon dont ils prenaient ces virages. Avec cette adhérence, j’ai pu dépasser des pilotes relativement facilement et me mettre au bon endroit au bon moment. Cela a été la clef de la course car je n’étais pas plus rapide que mes adversaires. »

Vous menez le championnat avec neuf points d’avance et vous arrivez à votre Grand Prix à domicile…

« Ce qui s’est passé aujourd’hui est quelque chose de spécial pour nous. Concernant le championnat, nous sommes là, nous menons, mais à part cela nous montrons à tout le monde que nous avons une chance de nous battre pour le titre. Je sais que le championnat est très long et que les adversaires sont très forts, pilotes et motos, donc ce sera ouvert à 100 % jusqu’à la fin. Mais nous avons remporté quatre courses de façons différentes, ce qui signifie que nous avons une bonne base et que nous travaillons très bien durant le week-end. Et quand nous ne sommes pas les plus rapides, nous restons calmes et nous continuons à travailler comme nous l’avons fait aujourd’hui, et nous faisons la course avec un bon feeling en essayant d’obtenir le maximum. Et aujourd’hui le maximum m’a permis de me battre pour la victoire, ce à quoi nous ne nous attendions pas, mais j’ai pu saisir cette opportunité. Je suis donc très heureux de la façon dont le team travaille, la moto a du positif et du négatif mais j’ai été en mesure de jouer avec elle et d’utiliser ses points positifs, tout en essayant de gérer ses points négatifs, et cela m’a donné la possibilité de rester avec eux. »

Le championnat est très serré. Pouvez-vous faire le moindre pronostic ?

« Non. Maintenant nous sommes un peu plus en avant dans le championnat mais je suis convaincu que jusqu’à la fin, il sera complètement ouvert. Car à chaque course, tout peut changer. Regardez Marc. Lors des dernières courses, il a créé un écart et il semble être le plus rapide. Aujourd’hui, il a eu de la malchance mais c’est quelque chose qui peut arriver, donc c’est complètement ouvert. Mais nous parlons trop du championnat, je ne pense pas que ce soit le bon moment. Tout le monde doit attaquer à 100 % et obtenir le maximum car la différence de points au championnat est très réduite. Six courses représentent beaucoup de points donc nous devons continuer à penser course par course. »

Vous avez remporté quatre victoires sur quatre pistes différentes et de quatre façons différentes. Cela signifie-t-il que la Ducati est la moto la plus équilibrée en ce moment ?

« Et bien, c’est difficile de dire non en ce moment, car depuis l’Italie, notre équilibre est vraiment bon. Également, quand nous n’avons pas fait de podium, à Assen, nous étions le plus rapide à la fin de la course quand il a commencé à pleuvoir. Donc on dirait qu’avec les nouvelles règles, et les pneus que nous avons cette année, nous avons un très bon équilibre. Peut-être le meilleur, mais c’était facile à dire car lors des quatre dernières courses, Marc a été très très rapide. Mais à chaque course, c’est difficile à dire. Et je suis heureux. »

Durant la course, pensez-vous au championnat ou avez-vous pris du plaisir à vous battre avec vos adversaires ?

« Je ne pense pas au championnat. J’étais à l’aise durant la course, et quand vous êtes à l’aise, vous pouvez jouer. C’était amusant de gérer les pneus, de rouler avec Marc, Cal, Maverick, Rossi et moi. C’était très sympa de me battre avec eux, et d’une belle façon, donc c’était une course amusante. »

Est-ce le championnat le plus excitant de votre carrière ?

« Pour moi, c’est facile de répondre oui ! (rires)»

Ces excellents résultats obtenus lors des dernières courses, on les doit à une nouvelle Ducati un nouveau Dovizioso ?

« C’est toujours un équilibre. Disons 60 % Dovizioso, 40 % Ducati (sourires). Mais c’est toujours un équilibre. »

En début d’année, pensez-vous que vous pourriez mener le championnat à 6 courses de la fin ? La Ducati est-elle au niveau plus élevé que cela quoi vous vous attendiez ?

« Non, bien sûr nous ne nous attendions pas à être dans cette situation et à gagner quatre courses. Mais pour moi, c’est difficile de répondre, ce n’est pas très clair. Nous avons un peu amélioré mais il est difficile de savoir exactement ce que les adversaires ont fait. Il semble que certains adversaires ont beaucoup de hauts et de bas, et cela nous semble assez étrange. Normalement nous ne voyons pas cela. En particulier pour Yamaha. Mais je ne sais pas ce qui se passe, je ne peux pas savoir ce qui se passe, donc je ne peux pas savoir quelle part provient du bon travail que nous avons fait ou du travail fait par les adversaires d’une mauvaise façon. Je ne sais pas. Mais assurément, nous ne nous attendions pas à cela. »

 Honnêtement, quelle a été votre réaction quand vous avez vu que Marc était hors course, et comment avez-vous géré ensuite la course ?

« Pour moi, il était très difficile de comprendre ce qui se passait durant la course au sujet des autres pilotes, car la plus grande des lignes droites est très courte ici, et il y est très difficile de voir les panneaux. J’ai vu que Marc était à Out, mais par exemple, lors des cinq derniers tours, je ne savais pas que nous étions quatre ou cinq. Je pensais que j’étais seul avec Valentino. Je n’avais pas compris ça. Quand j’ai vu le panneau, je n’ai pas changé ma stratégie car je me sentais à l’aise. J’ai vu que Valentino ralentissait un petit peu et qu’il peinait avec son pneu arrière, donc j’ai pensé que je devais prendre cette opportunité et que je devais me battre pour cela durant les trois derniers tours. Mais au final, j’ai vu Maverick revenir et j’ai attaqué à 100 %. C’était très serré mais j’ai été en mesure de gérer. »

Jorge vous aide-t-il à atteindre ce niveau ?

« Oui, c’est vrai, mon équipe travaille très bien durant cette saison. L’année dernière également, mais cette année encore davantage. Cela a fait la différence dans la plupart des courses, en particulier quand vous devez gérer les pneus et prendre les bonnes décisions, c’est-à-dire choisir la façon dont vous devez piloter pendant la course. Tout est une aide. L’arrivée de Jorge aide pour confirmer aux ingénieurs comment est la moto. Donc cela n’aide pas à beaucoup améliorer la moto car nous ne l’avons pas beaucoup changée depuis l’hiver jusqu’à maintenant, mais chaque chose est une aide. »

Pos. Num. Pilotes Motos Écarts
1 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 40’45.496
2 25 Maverick VIÑALES Yamaha +0.114
3 46 Valentino ROSSI Yamaha +0.749
4 35 Cal CRUTCHLOW Honda +1.679
5 99 Jorge LORENZO Ducati +3.508
6 5 Johann ZARCO Yamaha +7.001
7 26 Dani PEDROSA Honda +10.944
8 45 Scott REDDING Ducati +13.627
9 42 Alex RINS Suzuki +15.661
10 19 Alvaro BAUTISTA Ducati +25.279
11 44 Pol ESPARGARO KTM +30.336
12 53 Tito RABAT Honda +31.609
13 17 Karel ABRAHAM Ducati +31.945
14 8 Hector BARBERA Ducati +33.567
15 76 Loris BAZ Ducati +33.901
16 43 Jack MILLER Honda +43.012
17 38 Bradley SMITH KTM +48.683
Non classés
41 Aleix ESPARGARO Aprilia 2 tours
9 Danilo PETRUCCI Ducati 3 tours
29 Andrea IANNONE Suzuki 3 tours
93 Marc MARQUEZ Honda 7 tours
22 Sam LOWES Aprilia 15 tours

 

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team