Il pleut sur un tracé de Brno qui se prépare à un Grand Prix de la République Tchèque sous le régime dit du « flag to flag ». Les pilotes pourront ainsi changer de moto durant la course. Justement, la Commission des Grands Prix a décidé de se pencher sur la question. Et voici les dernières décisions.

D’abord, pour des raisons de sécurité et pour réduire le nombre de personnes présentes dans la pit lane durant les changements de machine, chaque pilote ne pourra être assisté que par un maximum de quatre mécaniciens. Ces mécaniciens devront porter un casque approuvé qui permettra aussi de les identifier comme personnel autorisé.

Mais ce n’est pas tout. Afin d’éviter l’enclenchement accidentel d’une vitesse sur la machine, le mécanicien tenant la moto sur laquelle va passer le pilote pourra tenir le levier d’embrayage. Cependant, la sélection de la vitesse ne pourra être faite que par le pilote. Toute infraction à cette règle, qui peut être déterminée via les données de l’ECU, sera accompagnée d’une disqualification automatique. Un rappel qui fait suite aux questions posées lors du changement de moto qu’avait effectué Marc Márquez lors du Grand Prix d’Allemagne au Sachsenring

Tous les articles sur : Marc Marquez