Cette saison, Hector Barbera ne joue pas petit bras. Ce n’est qu’au terme du dernier Grand Prix d’Autriche, soit le dixième rendez-vous de la saison, qu’il a lâché sa place de meilleur pilote Ducati classé au général. A Brno, il s’est adjugé la cinquième place sur la grille de départ. Le tout avec une Desmosedici âgée de deux ans et qui ferait bien de la pluie une fontaine de jouvence…

Ceci dit, ce top 5 lors des qualifications n’est que la troisième meilleure performance du pilote Avintia cette année dans l’exercice. Hector revendique en effet une première ligne en Allemagne et un quatrième temps en Catalogne. Autant de résultats qui légitiment pilote et équipe dans leur démarche et leur méthode. Il ne manque plus qu’un podium. Et pourquoi pas demain, grâce à une averse divine ? « Je crois que l’on peut être satisfait de notre week-end jusque-là » comment l’équipier de Loris Baz, dix-septième à la fin de cette journée. « Hier nous avons terminé quatrième les deux séances, aujourd’hui nous voilà cinquième ».

« Nous travaillons dans la bonne direction et nous montrons nos progrès depuis les trois dernières courses. C’est bon pour tout le team, mais nous devons garder les pieds sur terre en reconnaissant que nos adversaires sont d’un tout autre niveau que le nôtre. Le MotoGP n’est pas un championnat facile. Un tour c’est une chose, mais 22 c’est une autre affaire. Mon potentiel se situe entre la cinquième et la neuvième place. Mais si la pluie arrive, ce sera une opportunité pour nous de jouer avec le groupe de tête. Mais nous sommes prêts, qu’importe les conditions. J’ai une équipe qui se donne à 200% et rien ne serait possible sans elle ». Hector Barberá est neuvième au championnat avec 65 points.

Tous les articles sur : Hector Barbera