C’est un Valentino Rossi toujours affûté et avide de compétition du haut de ses 37 ans qui se dirige vers Brno pour un Grand Prix de la République Tchèque qui se déroulera ce week-end. Une semaine après sa quatrième place conquise en Autriche, le Doctor retrouve un tracé qu’il a déjà dominé sept fois dans sa carrière. C’est aussi un des circuits préférés de Yamaha. Les plus grands espoirs sont donc permis. Mais l’an dernier, c’est son équipier Lorenzo qui avait donné la leçon.

Une démonstration faite au marteau puisque le Majorquin avait alors dominé les débats en repoussant son illustre binôme à dix secondes sur la ligne d’arrivée. Rossi avait dû se contenter alors de la dernière marche du podium tandis que sa dernière réalisation en Moravie remonte déjà en 2009. Il y aura donc du travail à faire pour l’homme de Tavullia s’il veut décrocher ce dimanche son troisième succès de l’année : « je suis heureux de reprendre déjà la compétition, une semaine à peine après l’Autriche. J’aurais bien voulu monter sur le podium là-bas, mais ça ne l’a pas fait. Cependant, la course a été bonne ».

« Après les essais sur le Red Bull Ring, nous étions en difficulté, mais lors du Grand Prix, on ne s‘en est pas trop mal sorti. Maintenant, nous voici à Brno, une piste que l’on connait très bien ». Et pour cause puisque Yamaha y compte six succès, soit autant que Honda alors que Ducati n’en revendique que deux depuis l’instauration du MotoGP. « L’an dernier, Jorge était bien plus rapide que moi. Alors je suis curieux de savoir si cette année, je vais pouvoir faire mieux. Nous travaillons bien et je suis impatient de prendre la piste ».

Troisième au général provisoire, Vale compte à présent 57 longueurs de retard sur Marc Márquez au championnat et 14 sur Jorge Lorenzo. On rappellera enfin que le tracé de Brno a fidélisé sa présence au calendrier jusqu’en 2020.

Tous les articles sur : Valentino Rossi