Ken Kawauchi, Directeur Technique Suzuki MotoGP: “Nous avons essayé de nouveaux carénages et ils ont présenté des points positifs et négatifs qui devront être analysés.”

Davide Brivio, Team manager Suzuki MotoGP: “Nous avons testé le nouveau carénage pour la première fois en piste. On a seulement fait deux séries de tours avec lui, puisque le but était d’obtenir une première impression et de recueillir des données préliminaires pour voir s’il est vraiment efficace. Si tel est le cas, nous aurons un peu de temps avant le Qatar pour continuer à le développer. Il est certainement trop tôt pour dire si oui ou non il vaut la peine de l’utiliser en compétition. Vous devez le tester et l’analyser profondément.”

De ces déclarations des deux responsables du team Suzuki MotoGP, il ressort que le carénage aperçu à Phillip Island est une première version de développement qui, conformément aux indications de Danny Aldridge, le Directeur technique du MotoGP, pouvait avoir été autorisée à prendre la piste, sans pour autant avoir forcément été soumis à homologation par les hommes d’Hamamatsu.

Ceux-ci préfèrent apparemment profiter de tout le temps disponible  jusqu’à la date limite d’homologation fixée à 17 heures le jeudi du Grand Prix au Qatar, pour présenter la version la plus aboutie possible.

En effet, seules deux évolutions pourront être homologuées en 2017, en plus de la version 2016 du carénage sans ses ailerons.

c4xe8arucaa4b_w

Techniquement, le carénage Suzuki reprend le même principe que celui de Yamaha, à savoir recouvrir des ailerons pour se conformer au règlement. Toutefois, on notera plusieurs différences, à commencer bien évidemment par le fait que Suzuki a choisi de travailler sur le tête de fourche, contrairement à Yamaha qui a officié sur les flancs.

On notera également que les éléments Yamaha s’inscrivent dans le parfait esprit du règlement, avec des arrondis à tous les niveaux. Chez Suzuki, avec des bords plus tranchants et des arêtes un peu plus vives, on ressent davantage une solution provisoire en observant toutefois avec attention les embossages créés dans les flancs, une solution qui n’est pas sans rappeler celle utilisée sur les balles de golf, tout en offrant l’avantage de légèrement canaliser le flux interne.

spy2

On notera également que, lors de certains runs, Suzuki a essayé deux appendices allongés entourant la bulle.

spy3

Ce carénage sera-t-il homologué ? Seul Danny Aldridge en décidera, si tant est que Ken Kawauchi et Davide Brivio  le lui soumettent.

c4xd-mpueaeemuf

suzukitestausday3

Crédit photo : Steve English

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins, Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar