Volumineux et ressemblants beaucoup à des ailerons latéraux reliés entre eux par une partie verticale, les nouveaux carénages Ducati ont évidemment fait couler beaucoup d’encre. On parle d’une récupération d’au moins 40% de l’appui procuré par les ailerons dorénavant interdits…

Qu’elles sont les réactions de la concurrence ?

Romano Albesiano (Aprilia) : « “Le travail de Ducati est quelque chose d’extrême qui trahit de fait l’esprit du règlement. En réalité, les autres constructeurs ont recouvert les appendices aérodynamiques, et en pratique, ils les ont raccordés avec le carénage. Cependant, Ducati a été plus loin: les leurs sont comme un effet de carénage double. Ce n’était pas ceci que signifiait la règle. Il fallait créer une nouvelle forme, comme nous l’avons fait avec le carénage de la RS-GP qu’utilise Sam Lowes. »

Dani Pedrosa : « J’espère qu’aucun guidon ne se prendra dedans. »

Marc Marquez : « Je pense qu’ils étaient plus dangereux l’année dernière avec les gros ailerons. Bien sûr, (leur forme) est un peu étrange car, en cas de chute, le bras du pilote peut se coincer dedans. Pas d’un autre pilote mais du pilote de la moto. Je ne sais pas. Bien sûr, le sport motocycliste sera toujours dangereux, mais si c’est réglementaire, s’ils sont homologués le carénage, pour moi c’est OK. »

Valentino Rossi : « (Soupir) Je pense qu’en fin d’année dernière, d’après ce que j’ai compris, la raison principale de l’interdiction des ailerons était qu’ils étaient un peu dangereux. Ils ont donc essayé de les éviter avec le règlement. Je ne sais pas si c’est juste ou pas, mais c’est comme ça. Mais au final, il semble que les règles ne fonctionnent pas puisque nous avons une situation très semblable avec les nouveaux carénages des Ducati. Mais pour moi, personnellement, bon, je ne pense pas que ce soit particulièrement dangereux. »

Qu’en pensent les intéressés ?

Danilo Petrucci : « c’était une erreur d’utiliser le nouveau carénage en FP3. Je m’explique : nous nous sommes compliqués la vie car nous n’avons pas changé les réglages de la moto, et cela n’a donc pas fonctionné. Le carénage avait procuré des avantages à Misano et aurait pu faire la même chose ici, mais cela nécessite du temps pour l’essayer. Nous l’avons monté pour la FP3 qui est importante, et cela nous a fait rater le passage direct en Q2. »

Jorge Lorenzo : « à moi, il me va bien, mais nous perdons pas mal en ligne droite. Par rapport à Dovi, je perds 7 km/h dans la ligne droite alors que normalement, je gagne un peu car je suis plus petit. Tout n’est pas positif. Par exemple, Petrucci l’a essayé mais il ne l’a pas aimé. Moi, il m’aide car j’ai besoin d’appui sur l’avant. Je le garderai demain. »

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :